Hd

Umberto Eco au Collège de France (60 mn)

La Quête d’une Langue Parfaite dans l’Histoire de la Culture Européenne

Les leçons inaugurales du Collège de France
A 22 ans, en 1954, Umberto Eco obtient sa licence en philosophie, mais sont déjà présentes deux de ses passions, l’art et le Moyen-âge. Sa thèse (son premier livre) porte sur Le problème esthétique chez St Thomas d’Aquin. D’un côté le professeur d’esthétique de l’université de Turin travaille sur les vieux grimoires, de l’autre côté, le jeune Eco est plongé dans les préoccupations et les problèmes de son temps, il est fou de littérature et d’arts contemporains ; il a admiré Joyce, Brecht, Ezra Pound, Samuel Beckett. Il est en contact avec l’avant-garde musicale, Boulez, Stockhausen, Bério. Il s’intéresse aussi aux formes modernes et populaires du livre, à la BD, au roman policier, à la science fiction.

Le DVD : 20,00 € Quete_histoire_g_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Michel Onfray - Regards sur le sport
« Il faudrait être vraiment nominaliste s’il fallait repenser le sport dans la perspective d’une université populaire du sport… » Michel Onfray

Michel Onfray - Regards sur le sport

« Il faudrait être vraiment nominaliste s’il fallait repenser le sport dans la perspective d’une université populaire du sport… Il y a tout un chantier à reconstruire autour d’un projet hédoniste, sensualiste, matérialiste et voluptueux. » Michel Onfray

Robert Redeker - Regards sur le sport
« Le sport fait de nous des inhéritiers, il est le contraire de l’histoire, il relève de l’anecdote. » Robert Redeker

Robert Redeker - Regards sur le sport

« Le sport est le phénomène social le plus important du XXe siècle, mais il est un impensé, un incritiqué. Le sport fait de nous des inhéritiers, il est le contraire de l’histoire, il relève de l’anecdote. » Robert Redeker

Paul Ariès - Regards sur le sport
« Il faut repenser notre système éducatif et nos existences hors du champ de la sportivation. » Paul Ariès

Paul Ariès - Regards sur le sport

« Le sport, dans l’esprit du capitalisme, est une propagande faite corps mais aussi la mythologie d’une croissance sans fin. C’est l’idée que l’on pourrait toujours faire plus. Nous n’avons plus le droit aujourd’hui d’entretenir cette illusion. » Paul Ariès

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales