Vukovar : la cite des âmes perdues (52 mn)

La cité des loups, Vuko­var, a été la ville la plus bom­bardée en Europe depuis la fin de la sec­onde guerre mon­di­ale. Sa destruc­tion est his­torique. Direc­trice de l’hôpital de Vukokar et héroïne mal­gré elle, Vesna Bosanac a été une témoin priv­ilégiée de l’agonie de la ville. Le jour de la chute de Vuko­var après 3 mois de siège, Vesna, au péril de sa vie, ten­tait de sauver 260 hommes réfugiés dans son étab­lisse­ment. 60 étaient des com­bat­tants croates tan­dis que les 200 autres étaient des civils. Dans la nuit du 19 au 20 novem­bre 1991, quelques heures après avoir été filmés et alors que les com­bats avaient cessé, ces réfugiés ont été froide­ment exé­cutés. 12 ans après les faits, en 2003, les mil­i­taires respon­s­ables de cette tuerie ont été jugés par le TPI. Ils sont désor­mais détenus à la Haye. Mais Slo­bo­dan Milosévic, en juge­ment, demeure le véri­ta­ble instigateur.

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Vukovarciteamesperdues2_small
Acheter le DVD
Delai de livraison indicatif : 10 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

10 jours dans la Guerre d'Espagne
Retour sur les années sanglantes de la guerre d’Espagne à travers le parcours de deux journalistes : Jean Moral et Joseph Kessel.

10 jours dans la Guerre d'Espagne

Lorsque le grand reporter Joseph Kessel et le photographe Jean Moral sont envoyés par le journal Paris Soir pour couvrir la guerre d’Espagne en 1938, la guerre civile espagnole fait rage depuis plus de deux ans.

Fragments d'une révolution
Iran, 12 juin 2009. Dénonçant une « fraude massive » aux élections présidentielles, des centaines de milliers d’Iraniens descendent dans la rue...

Fragments d'une révolution

Iran, 12 juin 2009. Dénonçant une « fraude massive » aux élections présidentielles, des centaines de milliers d’Iraniens descendent dans la rue. Ces affrontements violents ont été visibles dans le monde entier grâce aux images amateurs filmées par des manifestants anonymes.

Eau Argentée
En Syrie, les Youtubeurs filment et meurent tous les jours.

Eau Argentée

En Syrie, les Youtubeurs filment et meurent tous les jours. Tandis que d’autres tuent et filment. Une jeune cinéaste Kurde de Homs m’a « Tchaté » : « Si ta caméra était ici à Homs que filmerais-tu ? » Le film est l’histoire de ce partage.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales