Mort à Rome (52 mn)

l'affaire Aldo Moro

Le 16 mars 1978, en plein coeur de Rome, un commando des Brigades rouges enlève Aldo Moro, le leader de la Démocratie-chrétienne et l’architecte du « compromis historique ». Il transporte dans sa voiture plusieurs porte-documents contenant des informations très sensibles.
Après une détention de 55 jours, Aldo Moro est exécuté et son corps abandonné dans une voiture, à mi-chemin entre le siège du Parti communiste et celui de la Démocratie-chrétienne.
Son kidnapping était destiné à déjouer ses plans d’action qui devaient permettre aux Communistes de faire partie du pouvoir au sein d’un gouvernement occidental. Sa disparition était attribuée aux terroristes…
Les procès, les interrogatoires se sont enchaînés.
Qui a tué Aldo Moro ? A t-il été seulement la victime de terroristes ?

Le DVD : 14,95 € Mortarome_jac_small Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Yeshayahu Leibovitz - coffret

Yeshayahu Leibovitz - coffret

3 DVD consacrés au professeur Yeshayahou Leibowitz, philosophe et scientifique, incluant Izkor, les esclaves de la mémoire & Itagaber, Le Triomphe Sur Soi, en exclusivité dans ce coffret incluant un bonus de 40 minutes d’entretiens inédits avec le professeur.

Portrait de mon père, Jacques Baratier

Portrait de mon père, Jacques Baratier

Portrait de mon père retrace la vie artistique de Jacques Baratier. Ce cinéaste français énigmatique qualifié par Godard d’Albatros, a réalisé 33 films. Aidé de sa fille, il retouche le montage d’un de ses premiers documentaires tourné en 1947. C’est l’occasion pour Diane Baratier de parcourir l'oeuvre de ce metteur en scène à l'indépendance frondeuse.

Youssou N'Dour, I Bring What I Love

Youssou N'Dour, I Bring What I Love

Depuis 20 ans, Youssou N’Dour est sous le feu des projecteurs. Il est mondialement reconnu comme le représentant emblématique de la « voix de l’Afrique ». Au point culminant de sa carrière, Youssou a décidé de composer Egypt, un album religieux dédié à une vision tolérante de l'Islam, enregistré au Caire avec l’orchestre de Fathy Salama.