L' Homme à la caméra (67 mn)

Dans ce film sans acteur, le cinéaste russe parcourt un espace quotidien qu'il transfigure et réinvente en un chef-d'oeuvre inoubliable.
L'homme à la caméra parcourt en toute liberté la vie quotidienne d'une grande cité soviétique tout en inventant le langage filmique.
" Je suis le ciné-oeil. Je suis l'oeil mécanique. Moi, machine, je vous montre le monde comme seul je peux le voir. (...) C'est là que nous travaillons, nous Maîtres de la vue, organisateurs de la vie visible (...), Maîtres des mots et des sons, les virtuoses du montage de la vie. " Dziga Vertov
Bonus Vidéo :
Une bande originale électronique en dolby digital 5.1, Volga Select ( Ivan Smagghe et Marc Collin ) - Une bande originale classique, The Alloy Orchestra - " Un si joli mot : le montage" de Bernard Eisenschitz (41'), film documentaire inédit et exclusif sur l'invention du montage dans les années 20 en URSS avec de nombreux extraits : Eisenstein, Poudovkine, Vertov, Koulechov ... - Analyse du film par Luc Lagier (10') - Diaporama des oeuvres les plus marquantes des années 20 soviétiques ( Malévitch, Rodchenko, Chagall, Tatline, Maïakovski...)
Langues audio : russe - Sous-titres : français
Durée totale du dvd : 118 min

...

Voir plus

Le DVD : 14,99 € Lhommealacamera_jaq_small Article provisoirement indisponible

Sur le même thème

Gibier de Potence
À sa sortie de l'orphelinat, <b>Marceau</b> vivote et enchaîne les échecs. Il rencontre<b> Mme Alice</b> (<b>Arletty</b>), qui va le ...

Gibier de Potence

Dans le Paris de l'après-guerre, Roger Richebé donne à la divine Arletty un rôle magnifiquement diabolique. Gibier de Potence aborde des sujets audacieux comme la prostitution masculine et la pornographie, rarement traités dans le cinéma français de l'époque. 

Le Roman d'un jeune homme pauvre
Un classique du cinéma français de l'entre-deux-guerres.

Le Roman d'un jeune homme pauvre

Abel Gance, le réalisateur de La Roue et de Napoléon, livre ici une comédie dramatique sensible et délicate. Un classique du cinéma français de l'entre-deux-guerres.

Paris vu par...
En 1965, six réalisateurs emblématiques de la nouvelle vague revisitent Paris à leur manière.

Paris vu par...

Un jeune producteur Barbet Schroeder a eu l’idée de confier une caméra 16mm, de la pellicule couleur et un quartier de la capitale française à six cinéastes de ses amis en leur demandant un court-métrage.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales