Irak, vivre sous les bombes (52 mn)

L’idée orig­i­nale de ce film réside dans l’illustration de deux sit­u­a­tions : la vie quo­ti­di­enne et l’angoisse des Irakiens aujourd’hui, con­fron­tés aux men­aces d’une guerre annon­cée.
Le film donne la parole à une mosaïque de per­son­nages anonymes, mais représen­tat­ifs d’un peu­ple livré à l’incertitude. Vivre sous les bombes a été tourné à Bag­dad, Bas­sora, Baby­lone et Kerbala.
Chaque per­son­nage devient le sym­bole d’une sit­u­a­tion à nulle autre pareille. L’inquiétude générale peut avoir plusieurs motifs : la peur de l’avenir, le sen­ti­ment d’impuissance, l’impression d’une inva­sion immi­nente.
En para­phras­ant Goya, on pour­rait dire « Ce sera une lutte de Titan dans laque­lle les plus faibles n’auront aucun pouvoir. »

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Irakvivresousbombes_jaq_small
Acheter le DVD
Delai de livraison indicatif : 10 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Chuchotements de la Grande Région
Belgique et le Luxembourg ? Est-ce les guerres qui les séparent ? Ou y a t-il une histoire commune ?

Chuchotements de la Grande Région

Quelle est l'histoire entre la France, l'Allemagne, la Belgique et le Luxembourg ? Est-ce les guerres qui les séparent ? Ou y a t-il une histoire commune ? Allons nous trouver une réponse dans un pays au delà des frontières existantes, dans ce que l'on appelle la Grande Région? 

Blà Blä Blá
Une ballade cinématophonique dans une espace de vie et de travail, une Grande Région économique... croisement culturel unique en Europe.

Blà Blä Blá

Faut-il vraiment apprendre une autre langue pour vivre dans la Grande région? Oder maache mir hinnen dat ze einfach well mir jo all Sprooche schwätzen esou dass kee méi Lëtzebuergesch leiert... et puis moi je ne parle pas très bien l'allemand mais je le comprends! 

EUROBABEL
Il était une fois un territoire un peu étrange qui s’étendait le long de la Moselle et de la Sarre, s’arrêtait aux confins de la ligne bleue des Vosges...

EUROBABEL

« Il était une fois un territoire un peu étrange qui s’étendait le long de la Moselle et de la Sarre, s’arrêtait aux confins de la ligne bleue des Vosges, des Ardennes , de l’Eifel, et du Taunus. Ses habitants étaient des lutins, des gnomes, des elfes et des nutons, mais on les appelait aussi les frontaliers. 

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales