La nuit du coup d’État — Lisbonne avril 1974 (52 mn)

A Lis­bonne, lors du tour­nage de Repub­lica, jour­nal du peu­ple, un doc­u­men­taire sur un épisode de la révo­lu­tion por­tu­gaise, j’ai ren­con­tré et filmé Otelo de Car­valho. Il m’a raconté com­ment il avait organ­isé le coup d’État mil­i­taire du 25 avril 1974 qui a mis fin à 48 ans de fas­cisme. Ce qui aurait pu n’être qu’un change­ment de régime poli­tique, le pas­sage d’une dic­tature civile rigide à un sys­tème plus sou­ple, a été le début de la “ révo­lu­tion des oeil­lets ”, le dernier grand mou­ve­ment révo­lu­tion­naire d’Europe, qui a duré presque deux ans.
Com­ment ce coup d’état mené à son terme par de jeunes officiers a-t-il pu ouvrir la voie à un mou­ve­ment pop­u­laire aussi puis­sant et inat­tendu ? Com­ment l’intervention pop­u­laire a-t-elle mod­i­fié le sens du coup d’état du 25 avril ? Ces ques­tions sont restées dans l’ombre. Le pro­jet de ce film est de ten­ter de com­pren­dre ce qui s’est passé ce jour de 1974.
Langues : Français, Português

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Lanuitducoupdetatlisbonne_jaq_small DVD provisoirement en rupture de stock
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Cartier, la petite boite rouge
166 ans d’histoire de France à travers celle de la maison Cartier.

Cartier, la petite boite rouge

Depuis la création de l’atelier à Paris de Louis-François Cartier en 1847, jusqu’à la commande récente pour le mariage princier de Kate et de William, en passant par les créations « engagées » pendant la seconde guerre mondiale, ce documentaire raconte 166 ans d’histoire de France à travers celle de la maison Cartier

À toute vapeur !
L’utopie de Victor Prouvé, chef de file de l’école de Nancy.

À toute vapeur !

L'urgence de l'Art pour Tous selon Victor Prouvé. 
C’était au temps où Nancy bruxellait ! L’avant-première guerre, l’émergence des géniaux artisans de l’École de Nancy, dans une société en ébullition technologique : train, électricité, cinéma font irruption dans le quotidien.

La revanche de Vermeer
En marge de l'exposition que lui consacre le Louvre, enquête sur l'une des figures les plus mystérieuses et les plus célébrées de l'histoire de la peinture.

La revanche de Vermeer

On ne connaît de Johannes Vermeer (1632-1675) que trente-sept toiles, qui suscitent à travers le monde une ferveur sans égale. Mais des pans entiers de sa vie demeurent dans l’ombre. Si on le surnomme « le sphinx de Delft », c'est aussi parce qu'après sa mort soudaine, à 43 ans, son nom fut oublié pendant trois siècles avant de revenir en pleine lumière.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales