L'avenir ne tombera pas du Ciel (52 mn)

Huit mois durant, la caméra de Jean-Luc Cohen s'est fait oublier pour restituer les petits moments ordinaires du quotidien d'Emmanuel Poirier, délégué syndical à la SCR, filiale troyenne du groupe Eiffage. Avec un chiffre d'affaires de 35 milliards de francs, près de 30 000 ouvriers et 550 sociétés autonomes réparties dans l'Hexagone, le groupe Eiffage est l'un des plus grands du BTP français.
Comme un grand frère, tuteur d'une famille nombreuse, Emmanuel Poirier a pris en charge l'aspiration au mieux-être de tous ces ouvriers, craignant pour leur emploi, mais qui, fins de mois obligent, étouffent leur grogne. Au cœur de leurs doléances : la retraite à 55 ans et un salaire à la mesure de leur travail pénible... La préparation d'une grève et d'une manifestation nationale le 17 novembre 1997 à Paris a fourni au réalisateur le fil rouge de ce portrait d'un autre type.

Location 72h (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 9,00 € Tombera_pas_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Dialogues de fond
La grande histoire du bassin houiller Lorrain et des mineurs est indissociable des luttes sociales qu’ils ont traversé tous ensemble.

Dialogues de fond

La grande histoire du bassin houiller Lorrain et des mineurs est indissociable des luttes sociales qu’ils ont traversé tous ensemble. C’est cette unité et cette solidarité dans le combat que ce film raconte : une aventure syndicale unique et exemplaire, une immense épopée collective à raconter et à offrir aux générations futures… 

La Vie en vrai
Marine, Olivier et Thomas, trois cuistots tout juste sortis d’un lycée hôtelier, se lancent dans la « vie en vrai ».

La Vie en vrai

Marine, Olivier et Thomas, trois cuistots tout juste sortis d’un lycée hôtelier, se lancent dans la « vie en vrai ». Dans leurs premiers pas de jeunes adultes, ils se confrontent au monde du travail, à leur désir d’indépendance, et mettent à l’épreuve leur amitié face à leurs projets d’avenir.

Attention Danger Travail
Peut-on considérer la question du travail sous l’angle du refus sans provoquer d’emblée la réprobation générale ?

Attention Danger Travail

Peut-on considérer la question du travail sous l’angle du refus sans provoquer d’emblée la réprobation générale ? Est-il possible d’aborder le thème du chômage sans le présenter sous le signe exclusif de la tragédie, mais en y décelant au contraire un des moyens d’échapper aux griffes de l’exploitation.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales