L'année dernière à Vichy : "résistances" - 22 (90 mn)

Catherine Zay

Catherine Zay, fllle de Jean Zay, ancien ministre du Front Populaire, réflexion sur les mémoires :
- J'avais 3 ans et demi, 1936, mon père Jean Zay, nommé ministre de l'Education Nationale
- Mémoires de mon père assassiné, le Massilia ; pas le souvenir de son visage vivant
- Mémoire assassinée, le procès de Zay, 1ère cible le 4 octobre 1940
- Procès de Riom ; Hôtel des Voyageurs à Riom
- Plusieurs mémoires : ma mère a espéré
- J'ai entendu à la radio que mon père avait été assassiné
- Porter l'importable. Pétain, la haine et la trahison. Laval
- Ma mère va voir Laval en 1944
- j'ai en moi l'espoir du Front Populaire
- Une ville comme Vichy, je n'ai pas voulu y revenir
- Les mots, la langue est atteinte, des mots porteurs de mort
- Je crois plus à l'écrit qu'au parlé
- La Ville ne peut pas admettre qu'elle ait été le siège de la Collaboration
- L'image de la Ville, être vigilants aujourd'hui, les livres d'Histoire
- Le Comité des "80"…
- Il y a une volonté politique à faire taire
- Le procès de Develle a été fait en 1953 !
- On voit des situations qu'on ne pensait jamais revoir se reproduire
- Photographies à Riom et Orléans. Lecture d'une lettre de Jean Zay au procès du 4 octobre 1940

...

Voir plus

Location 72h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Oser la grève sous l’occupation
Au printemps 1941, deux grèves secouent successivement le bassin liégeois puis le nord de la France.

Oser la grève sous l’occupation

Au printemps 1941, des grèves secouent successivement le bassin liégeois puis le nord de la France. En pleine occupation, près de 200 000 ouvriers et mineurs, poussés à bout par des conditions de vie insoutenables, osent défier l’occupant. Ce mouvement social a eu des conséquences dramatiques mais il reste passé sous silence.

Walter, retour en résistance
Walter continue son long combat, fait de petites batailles, contre toutes les formes de démagogies, d’injustices et d’oppressions

Walter, retour en résistance

Walter Bassan a 82 ans. D’écoles en manifestations, de discours engagés en témoignages de la guerre, Walter continue son long combat, fait de petites batailles, contre toutes les formes de démagogies, d’injustices et d’oppressions. 

Faire quelque chose
À la rencontre de résistants français de la Seconde Guerre mondiale.

Faire quelque chose

À la rencontre de résistants français de la Seconde Guerre mondiale. Le réalisateur recueille la parole de ces nonagénaires saisissants par leur vivacité d’esprit et la force intacte de leurs espérances. Des femmes et des hommes, qui, au début des années 40, étaient parfois plus proches de l’adolescence que de l’âge adulte.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales