Philippe Pétain, "Résistances" - 13 (81 mn)

Entretiens avec Zeev Sternhell à Jérusalem

- Philippe Pétain c'est un traître. Pétain et les Israéliens d'aujourd'hui. Pourquoi "Vichy" se met t'il en place - Paxton n'y a pas répondu. La France a traversé la guerre dans des conditions de luxe. Pétain a vomi la démocratie parlementaire. En 1940, ce n'est pas un coup d'État : le pouvoir lui est offert. La grandeur de la patrie. La révolution française change vraiment la face de l'Europe et c'est précisément cela qu'il faut détruire. Ce n'est pas un régime conservateur, le régime ne conserve rien. Proximité des régimes de Pétain et Mussolini
- 80 députés ont voté contre Pétain : on lui offre le pouvoir une fois pour toute. Il commence à se prendre au sérieux, à se prendre pour Jeanne d'Arc. Il est l'homme dont la Providence fait cadeau à la France. II n'a pas besoin de parti unique. Les Élites accourent pour le servir. Sur le Révolution Nationale. Comment mesure t'on la popularité d'un État ? Collège de France et Sciences-Po : aucune résistance à l'exclusion des Juifs. Est-ce qu'il y a eu des résistances à cela ? Il n'y a pas eu de contestation, de résistance réelle avant le STO. Il fallait vivre. La question majeure pour moi est celle des Élites et les Élites participent à la Révolution Nationale. Ceux qui pouvaient se révolter ne le font pas. Les écrivains, les enseignants, les chercheurs, tout le monde continue à faire son travail. Les policiers du 4ème arrondissement de Paris meurent à la Libération, et ce sont les mêmes qui ont ramassé les Juifs. À mon sens, Lacombe Lucien n'est pas responsable de ses actes, mais les Intellectuels qui restent les mains propres à Vichy n'ont rien fait que battre en brèche la démocratie. Les héros sont toujours très peu nombreux ; les de Gaulle ne courent pas les rues. On était prêt à mourir pour la patrie, pas pour la démocratie
-Sur l'antisémitisme de Pétain lui même. Sa tache est immense, il en est conscient ; c'est une bataille pour le sauvetage de l'âme du pays - il a un rôle à jouer - c'est une autre France qui doit surgir, la défaite a été une sorte de Jugement de Dieu, c'est dit. Ce n'est pas la défaite d'une armée mais d'une série d'idées, d'une philosophie. Ce qui a été battu, c'est la France républicaine, c'est les principes de 1789…

...

Voir plus

Location 72h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Oser la grève sous l’occupation
Au printemps 1941, deux grèves secouent successivement le bassin liégeois puis le nord de la France.

Oser la grève sous l’occupation

Au printemps 1941, des grèves secouent successivement le bassin liégeois puis le nord de la France. En pleine occupation, près de 200 000 ouvriers et mineurs, poussés à bout par des conditions de vie insoutenables, osent défier l’occupant. Ce mouvement social a eu des conséquences dramatiques mais il reste passé sous silence.

Walter, retour en résistance
Walter continue son long combat, fait de petites batailles, contre toutes les formes de démagogies, d’injustices et d’oppressions

Walter, retour en résistance

Walter Bassan a 82 ans. D’écoles en manifestations, de discours engagés en témoignages de la guerre, Walter continue son long combat, fait de petites batailles, contre toutes les formes de démagogies, d’injustices et d’oppressions. 

Faire quelque chose
À la rencontre de résistants français de la Seconde Guerre mondiale.

Faire quelque chose

À la rencontre de résistants français de la Seconde Guerre mondiale. Le réalisateur recueille la parole de ces nonagénaires saisissants par leur vivacité d’esprit et la force intacte de leurs espérances. Des femmes et des hommes, qui, au début des années 40, étaient parfois plus proches de l’adolescence que de l’âge adulte.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales