Poussières d'Amérique (110 mn)

« Ce film est une improvisation. Un journal de travail. Ça parle d'Amérique, donc de nous. Des morceaux de la vie de chacun. Un enfant, son père, sa mère, le lapin, le chien. Votre enfance, la mienne, la nôtre. Les Indiens, Christophe Colomb, Apollo. Chaque personnage dit « je ». C'est le journal intime de chacun. L'autobiographie de tout le monde. » Arnaud des Pallières
A partir d'images d'archives privées, Arnaud des Pallières entrelace une série de micro-récits composant une fresque épique de l'Amérique. Cette méditation sur l'Histoire est un portrait de nos vies, de nos rêves intimes comme de nos utopies collectives.
Suppléments :
- Le Narrateur, 2005 (10 minutes)
- Diane Wellington, 2010 (16 minutes)
- I Have a dream : ébauche (10 minutes)
- Genèse de Poussières d'Amérique : Arnaud des Pallières parle de son film à la Cinémathèque de Perpignan, 2014 (17 minutes)
- Livret 12 pages : L'inoubliable par Vincent Lowy

Le DVD : 16,95 € Poussieresdamerique_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

À toute vapeur !
L’utopie de Victor Prouvé, chef de file de l’école de Nancy.

À toute vapeur !

L'urgence de l'Art pour Tous selon Victor Prouvé. 
C’était au temps où Nancy bruxellait ! L’avant-première guerre, l’émergence des géniaux artisans de l’École de Nancy, dans une société en ébullition technologique : train, électricité, cinéma font irruption dans le quotidien.

La revanche de Vermeer
En marge de l'exposition que lui consacre le Louvre, enquête sur l'une des figures les plus mystérieuses et les plus célébrées de l'histoire de la peinture.

La revanche de Vermeer

On ne connaît de Johannes Vermeer (1632-1675) que trente-sept toiles, qui suscitent à travers le monde une ferveur sans égale. Mais des pans entiers de sa vie demeurent dans l’ombre. Si on le surnomme « le sphinx de Delft », c'est aussi parce qu'après sa mort soudaine, à 43 ans, son nom fut oublié pendant trois siècles avant de revenir en pleine lumière.

Ferry-Clemenceau, le calme et la tempête
Entre 1870 et 1893, Jules Ferry et Georges Clemenceau se sont combattus sans relâche.

Ferry-Clemenceau, le calme et la tempête

Entre 1870 et 1893, Jules Ferry et Georges Clemenceau, pourtant tous deux patriotes, républicains, journalistes, athées et de gauche, se sont combattus sans relâche. Ferry, pragmatique, est convaincu que la France est fragile… Clemenceau, radical, est lui persuadé qu’il y a urgence à réformer...

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales