Une ombre entre deux roues (52 mn)

On dit que « les petites gens n’ont pas d’histoire ». Les petites gens que j’ai rencontré, ce sont des paysans tireurs de pousse-pousse à Madagascar. Leur histoire c’est celle d’une vie entière passée à courir pied nus sur de l’asphalte brûlant avec pour seul compagnon leur conscience, un chapeau de paille et leur ombre sur laquelle ils courent.
Cette communauté qui vit à Antsirabe est aujourd’hui menacée de disparaître car elle dérange. Les tireurs de pousse n’ont pas d’argent, ils sont sales, leurs vêtements tombent en lambeaux et toutes sortes de rumeurs malveillantes courent sur leur compte. Considérés comme des parias par les Malgaches eux même, ils sont pourtant riches. Riches d’une culture paysanne, riches d’un savoir ancestral et riches artistiquement. Ils sont souvent poètes, peintres ou encore musiciens.
Voyage visible dans une communauté sur laquelle, à Madagascar, on préfère d'habitude fermer les yeux...

Location 72h (VOD): 4,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Dialogues de fond
La grande histoire du bassin houiller Lorrain et des mineurs est indissociable des luttes sociales qu’ils ont traversé tous ensemble.

Dialogues de fond

La grande histoire du bassin houiller Lorrain et des mineurs est indissociable des luttes sociales qu’ils ont traversé tous ensemble. C’est cette unité et cette solidarité dans le combat que ce film raconte : une aventure syndicale unique et exemplaire, une immense épopée collective à raconter et à offrir aux générations futures… 

La Vie en vrai
Marine, Olivier et Thomas, trois cuistots tout juste sortis d’un lycée hôtelier, se lancent dans la « vie en vrai ».

La Vie en vrai

Marine, Olivier et Thomas, trois cuistots tout juste sortis d’un lycée hôtelier, se lancent dans la « vie en vrai ». Dans leurs premiers pas de jeunes adultes, ils se confrontent au monde du travail, à leur désir d’indépendance, et mettent à l’épreuve leur amitié face à leurs projets d’avenir.

Attention Danger Travail
Peut-on considérer la question du travail sous l’angle du refus sans provoquer d’emblée la réprobation générale ?

Attention Danger Travail

Peut-on considérer la question du travail sous l’angle du refus sans provoquer d’emblée la réprobation générale ? Est-il possible d’aborder le thème du chômage sans le présenter sous le signe exclusif de la tragédie, mais en y décelant au contraire un des moyens d’échapper aux griffes de l’exploitation.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales