Give Peace A Chance (223 mn)

Coffret 2 DVD + 1 livret

Au fil des années, Amos Gitaï articule et réarticule entre elles des œuvres qui ne cessent de se répondre, de se faire écho, de ré-explorer différemment les territoires et les questionnements traversés, physiquement et imaginairement.
Le 4 mai 1994, Arafat et Rabin signaient au Caire un accord de paix. Au cours des quatre mois qui ont précédé, Amos Gitaï a tenu la chronique des événements et des réactions des Israéliens et des Palestiniens dans un film en quatre parties, chacune représentant un parcours.
Parcours politiques
Paroles d'écrivains
Au pays des oranges
Théâtre pour la vie
« Réflexions d’Israéliens, de Palestiniens, d’intellectuels ou de politiques : Amos Gitaï, le réalisateur israélien très controversé dans son pays, notamment pour ses positions antimilitaristes, donne la parole à toutes les parties concernées par le conflit. » L’Express
« Le documentaire reste la part secrète de la filmographie d’Amos Gitaï. Part secrète et pourtant fondamentale, ne serait-ce que d’un point de vue quantitatif : 48 films sur les 63 qu’a tourné le cinéaste israélien. (…) Chez Gitaï, le cinéma devient beaucoup plus qu’une association de l’espace et du temps : un art du territoire et de la mémoire. » Libération
Bonus :
Entretien avec Amos Gitaï par Jean-Michel Frodon
Bio-filmographie
Inclus un livret de 40 pages
Langues : Hébreu, Arabe - Sous-titres Français

...

Voir plus

Le DVD : 29,95 € Givepeaceachance_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Retour en terre Mapuche
Dix ans après avoir tourné Mari Chi Weu dans le sud du Chili les réalisateurs sont repartis à la rencontre des protagonistes de leur premier film : les Indiens Mapuches

Retour en terre Mapuche

Dix ans après avoir tourné Mari Chi Weu dans le sud du Chili - un documentaire sur la résistance des communautés indigènes mapuches - les réalisateurs sont repartis à la rencontre des protagonistes de leur premier film.

Victor Jara n° 2547
Quelques jours après le coup d’État au Chili, le jeune fonctionnaire de l’État civil Hector Herrera est témoin de la disparition de centaines de cadavres.

Victor Jara n° 2547

Réquisitionné trois jours à la morgue de Santiago du Chili, quelques jours après le coup d’État du 11 septembre 1973, le jeune fonctionnaire de l’État civil Hector Herrera est témoin de la disparition de centaines de cadavres. 

Y Volveré
Ancien réfugié politique chilien, Porfirio Diaz vit en France depuis janvier 1974.

Y Volveré

Ancien réfugié politique chilien, Porfirio Diaz vit en France depuis janvier 1974. Un an avant le coup d’Etat du général Pinochet - il est militant d’extrême gauche au Chili et engagé dans un groupuscule armé qui prévoit de résister à un éventuel putsch militaire. 

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales