À propos de Nice (20 mn)

Tourné dans la ville de Nice au début de l'année 1930, le film, qui est le premier travail cinématographique de Jean Vigo, a été réalisé dans le cadre des Cités symphonies, une série sur les villes dans les années 1920. Cette série veut montrer la modernisation de la ville grâce à un travail formel et mécanique. Le tournage s'effectue sur une journée.
C'est un documentaire d'auteur éminemment personnel qui démontre une démarche réaliste avec un point de vue subjectif déterminé en faisant le portrait critique de la ville et qui, avec virulence, dénonce entre autres les inégalités sociales, sans se départir d'une certaine forme de voyeurisme. Jean Vigo déclarait, après avoir montré un premier montage à Jean Painlevé : « Au travail, j'ai oublié que le film devait être un spectacle, d'où certaines longueurs, insistances, que vous avez remarquées ».
Ce film est ce que Jean Vigo appelle « un point de vue documenté », c'est-à-dire que la caméra doit être considérée comme un document aussi bien à la prise de vue qu'au montage, auquel est attaché un point de vue étayé pour une fin déterminée qui exige qu'on prenne position.

Noir&Blanc - Muet

...

Voir plus

Location 72h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

La Tour de Nesle
Fidèle adaptation du roman d’Alexandre Dumas.

La Tour de Nesle

Les aventures amoureuses de la trop ardente et cruelle reine Marguerite qui chaque nuit changeait d'amant pour les faire exécuter à l'aube.

Les Violents
« Les Violents », tourné à Honfleur, est un film noir qui ne se raconte pas.

Les Violents

Les Violents, tourné à Honfleur, est un film qui ne se raconte pas. L’insupportable pesanteur du petit port de pêche noyé dans le brouillard, la fatalité qui accable, une progression dramatique inéluctable, telles sont les marques de cette histoire qui ne vous lâche pas avant la dernière image.

Son plus bel exploit
Dans ce moyen métrage de 1932 on découvre la chanteuse Mireille dans une de ses rares apparitions au cinéma.

Son plus bel exploit

Dans ce moyen métrage de 1932 qui n'est pas sans rappeler La Chienne de Renoir, tourné un an plus tôt, on découvre Mireille dans une de ses rares apparitions au cinéma, peu de temps avant qu'elle ne devienne un grand nom de la chanson française.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales