Jean Gaumy (2h15mn)

Photographe de renom (prix Nadar en 2002 et en 2010), membre de l’agence Magnum et élu à l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France, Jean Gaumy réalise son premier film, La Boucane, en 1984.
Loin des documentaires classiques, ses films sont empreints d’une sensibilité contemplative tout en restant dans la mouvance du « cinéma vérité » : dans une atmosphère intime, sa caméra semble nous dévoiler l’âme de ses protagonistes.
La Boucane - 1985 - 37 min
En 1972, Jean Gaumy photographie des femmes d’un atelier de « filetières » à Fécamp dans une « boucane », une conserverie de poisson. Dix ans plus tard, il leur montre les clichés et décide de réaliser son premier film avec elles. Des liens forts s’établissent entre ces femmes de tout âge autour de ce travail pénible et usant : elles parlent d’elles-mêmes, de leur vie, en toute intimité et une grande complicité s’installe entre elles. 
Jean-Jacques - 1987 - 52 min
C’est en 1987 que Jean Gaumy réalise Jean-Jacques : il vit deux ans dans la commune d’Octeville-sur-Mer à travers le regard de Jean-Jacques, un marginal qui ne mérite pourtant pas d’être considéré comme l’« idiot du village », et témoigne de sa vie quotidienne et des liens établis entre lui et les enfants, l’école, les jeunes et l’ensemble des Octevillais.
Marcel, prêtre - 1994 - 42 min
Tourné dans le Cantal en Auvergne en 1995, Marcel, prêtre est le troisième film de Jean Gaumy. Ayant une dimension très personnelle, ce film révèle l’effet du temps sur un personnage important de l’enfance du réalisateur, Marcel Puech, ainsi que sur son environnement. Ce qui devait être un film sur la vie d’un curé de campagne devient alors un témoignage de la réconciliation entre l’enfance et l’âge adulte.

Version française - Sous-titres anglais - Audiodescription - Zone 2

...

Voir plus

Le DVD : 20,00 € Jeangaumy_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Il était une fois en Yougoslavie : Cinéma Komunisto
Un film sur un pays qui n’existe plus (qu’au cinéma)...

Il était une fois en Yougoslavie : Cinéma Komunisto

Cinema Komunisto est un voyage à travers la fiction et la réalité d’un pays qui n’existe plus qu’au cinéma. Tito, le président yougoslave, créa à Belgrade un « Hollywood de l’Est » attirant des stars comme Richard Burton et Orson Welles pour ajouter une touche de glamour à l’effort national. 

Salut & fraternité
Salut & Fraternité retrace le parcours du cinéaste René Vautier.

Salut & fraternité

Conçu comme un voyage à travers le temps et les films, Salut & Fraternité retrace le parcours du cinéaste René Vautier en confrontant son témoignage à ceux d’autres cinéastes (Jean-Luc Godard, Yann Le Masson, Bruno Muel...). 

Ballet aquatique
Hommage à Painlevé avec un chat, un poisson et un poisson-chat...

Ballet aquatique

Raoul Ruiz et ses complices rendent hommage à Jean Painlevé avec un chat, un poisson et un poisson-chat afin de répondre à la question : « L'hybridation permet-elle de résoudre la guerre des espèces ? ».

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales