Un documentaire de

Un chevalier à la Havane (53 mn)

Film documentaire de Serge Sándor sur des malades mentaux lors d’une création théâtrale durant 4 mois dans l’Hôpital de Mazorra à la Havane, le plus grand d’Amérique Latine.
Une centaine de patients interprètent la vie du « Chevalier de Paris », un poète vagabond, qui vécut et mourut dans ce même hôpital et qui devint un personnage mythique à La Havane et pour tous les cubains, une légende du patrimoine cubain.

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Image_2_small Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

The living - Longyearbyen

The living - Longyearbyen

A 78 degrés nord, portraits croisés d'une ville et de ses habitants. Balayée par les vents glaciaux de l'Arctique, à mi-chemin entre la Norvège et le pôle Nord, la dernière halte avant le bout du monde s'appelle Longyearbyen. Dans la petite ville, plus de 40 nationalités différentes se côtoient, pour un total d'à peine plus de 2000 habitants.

Havana hip-hop underground

Havana hip-hop underground

Le hip hop explose à Cuba. En 5 ans, plus de 600 groupes se sont for­més. Pour ces jeunes, le rap est le moyen d’exprimer leur malaise et leurs espoirs.

L’âge d’or du cinéma cubain (1959–1969)

L’âge d’or du cinéma cubain (1959–1969)

En mars 1959, sera créé à la Havane l’ICAIC, l’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Ciné­matographique. C’est le pre­mier acte de la poli­tique cul­turelle du nou­veau régime. Pen­dant les dix années qui suiv­ront, sous l’égide de cet organ­isme, le cinéma cubain con­naît un incroy­able essor. Avec l’ICAIC, une nou­velle généra­tion de cinéastes sur­git et se met au tra­vail : de Gutier­rez Alea à Hum­berto Solas, d’Alberto Roldan à Julio Gar­cia Espinosa.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales