http://www.filmsdocumentaires.com
 

  © Filmsdocumentaires.com     -     Avec le soutien du CNC      -    Réalisation : Sam Lebeau     -     Conditions générales de ventes    -    Mentions légales             

  1. S’inscrire à la Newsletter

Un autre regard sur le monde

FILMS&DOCUMENTAIRES.COMhttp://www.filmsdocumentaires.com/

«Il faut bien voir qu’une amélioration des relations sociales donnera aux êtres humains la possibilité de devenir meilleurs. Mais si l’on attend que les hommes commencent par s’améliorer, on n’a nul besoin de modifier les conditions sociales. Or, si les êtres humains, à cause des conditions sociales, n’étaient pas devenus ce qu’ils sont aujourd’hui, les conditions sociales seraient bonnes et tout serait en ordre.” Rudolf Steiner - 1919

En mai 1917, alors que l’Europe dite “civilisée” avait basculé dans une barbarie inédite, le comte Otto von Lerchenfeld écrivait dans son journal : “J’étais aujourd’hui pendant trois heures à la Motzstrasse chez le Dr Steiner. J’ai devant moi la solution de tout. Il est clair qu’il ne peut y en avoir d’autre. Ce qu’il m’a montré, c’est comme «l’œuf de Colomb». Il a appelé cela la Tri-articulation de l’organisme social.”

99 ans après la naissance de la Tri-articulation sociale (Dreigliederung), sort le premier film exhaustif consacré aux idées sociales de Rudolf Steiner. Aujourd’hui, saurons-nous enfin tirer partie de ce qui constitue, pour l’humanité en péril, une authentique “troisième voie”?

Première Partie : “L’argent et l’économie” [57 mn]

Qu’est-ce que vraiment l’argent ? Idées fausses sur l’argent. Argent comme instrument de mesure des valeurs économiques. L’argent n’est pas une marchandise. L’argent qui fait de l’argent, une tricherie qui engendre un mal social grave mais banal. Voir l’épisode

Deuxième Partie : “L’économie et la fraternité” [80 mn]

Qu’est-ce qu’un acte économique ? Importance de reconnaître que l’Economie est, par nature, fraternelle. Le juste prix lié aux besoins du producteur. Satisfaction des besoins et sens de la vie. Le travail n’est pas une marchandise, seul le “résultat” l’est. Le travail en tant que tel n’appartient pas au domaine économique mais au domaine juridique, seul le résultat du travail appartient au domaine économique. Salariat, dernier bastion de l’antique esclavage. Voir l’épisode

Troisième Partie : “Le foncier, l’épargne et le droit” [63 mn]

Le foncier n’est pas une chose de l’économique. Pourquoi la terre n’est-elle pas une marchandise ? Confusion entre droit d’usage et achat/vente du foncier. Problème de l’épargne. L’argent immortel finit par tricher ; solutions pour y remédier. Dangers des solutions économiques sectaires comme les monnaies locales. Voir l’épisode

Quatrième Partie : “Trinité monétaire et trinité sociale” [87 mn]

Les trois argents (achat, prêt, don). L’économie mondiale est une économie fermée. Nécessité d’une décroissance liée aux processus de croissance. Le véritable argent de prêt est aujourd’hui quasiment inexistant. L’argent de don, lié à la sphère spirituelle-culturelle, est, pour l’avenir, le plus rentable des trois. Les idées de la Tri-articulation de l’organisme social proposent de séparer et d’articuler les trois sphères de la vie sociale que sont l’Economique, le Juridique, le Spirituel. Qu’est-ce que la sphère spirituelle selon la Tri-articulation ? Quel est le rôle de l’Etat ? Les écoles et l’Etat. Les trois idéaux de la Révolution Française et les trois sphères de l’organisme social. Voir l’épisode

Cinquième Partie : “Trinité économique et moyens de production” [81 mn]

Les associations économiques réunissant producteurs, consommateurs, distributeurs. Associations comme organes de perception des besoins. Frontière entre marchandises et moyens de production : exemple de la «locomotive» qui passe d’état de marchandise à moyen de production. Peut-on vendre un moyen de production comme une simple marchandise ? Propriété privée des moyens de production : entre nécessité et limite. Conséquences anti-économiques de la vente d’une entreprise. Le système des actions. La question des compétences et la transmission des moyens de production par les liens du sang. Transmission d’une entreprise vue uniquement à travers la question des compétences. Voir l’épisode

Sixième Partie : “L’Etat, les Peuples et l’Individu” [91 mn]

L’Etat moderne et sa forme romaine : code civil et Napoléon... Impossibilité structurelle des différents peuples à vivre ensemble dans un Etat de type unitaire. Woodrow Wilson et son concept d’autodétermination des peuples. Un organisme social tri-articulé permet une vie harmonieuse entre différents peuples sur un même territoire. Les différentes âmes des peuples. L’époque de l’âme de conscience avec son aspect social et antisocial. L’homme est-il un loup pour l’homme ? La Tri-articulation trouve la forme sociale adéquate pour le développement de l’âme de conscience. Petits pas possibles vers la Tri-articulation sociale. Voir l’épisode

Septième Partie : “Le corps social et l’être humain tripartite” [84 mn]

Rudolf Steiner découvre que l’être humain est tripartite d’où le besoin d’un corps social également tripartite. Papus et Alexandre Saint Yves d’Alveydre et la Synarchie à la fin du XIXème siècle. Différences entre la Synarchie et la Tri-articulation sociale. Vie libre de l’esprit, seule sphère où la concurrence est appropriée. Le problème des pétitions et comment le Spirituel cherche à déborder sur le Juridique. Le rôle de l’Etat n’est pas de s’occuper de la vie de l’esprit mais d’en garantir la liberté. Quelle est la place de la liberté en cas de guerre ? La question du bulletin de vote. Le rôle de la démocratie pour les questions liées au temps de travail. Le problème des machines et du chômage. Une vraie agriculture avec des vrais prix résorberait le chômage. Base saine de l’économie : calculer à partir du droit absolu de chaque être humain à posséder une portion de terre arable. Travail de l’esprit et dispense du travail de la terre. Argent libellé en blé. Renouvellement de l’argent là où le travail est lié directement à la terre. Voir l’épisode

Annexe 1 : “Tri-organicité sociale et conflit mondial” [98 mn]

Quelques éléménts biographiques de Rudolf Steiner. Son origine modeste. 1905 : Steiner essaie d’intéresser les théosophes/anthroposophes à la question sociale. 1917 : début des idées pour la Tri-articulation ou Tri-organicité sociale. Action de Steiner pendant la guerre pour réformer son pays : envoie des memorandums aux dirigeants. L’Allemagne est loin d’être la seule responsable du déclenchement de la guerre. Manipulations et mensonges de l’Entente. Les arrière-plans politico-occultes mis en évidence par Steiner. Mission culturelle de l’Europe du centre (ou Mitteleuropa) ; échec de la première phase de la Tri-articulation sociale. Voir l’épisode

Annexe 2 : “La Tri-articulation sociale pour une vraie Europe” [81 mn]

Après 14-18, naissance dans le monde ouvrier du Mouvement pour la Tri-articulation de l’organisme social. Désintérêt des anthroposophes pour la cause défendue par Steiner. Echec de cette deuxième phase de la Tri-organicité sociale. Naissance des écoles Waldorf en lien avec l’impulsion de la Tri-articulation sociale. Troisième phase : volonté de clarifier les responsabilités du déclenchement de la guerre. Tentative par Steiner d’éviter une deuxième guerre mondiale. Négligence des Allemands pour leur mission culturelle d’où la naissance du nazisme. Les anthroposopohes pendant le nazisme. L’Europe de l’après-guerre en lien avec les arrière-plans politico-occultes décrits en son temps par Rudolf Steiner. Une question dont l’issue concerne toute l’humanité : quelle sera l’Europe de demain ? Voir l’épisode

Une série en neuf parties

Contact :   bernard.bonnamour@gmail.com



NB : cette série n’a bénéficié d’aucune subvention, ni d’aide extérieure, et a été entièrement financé par son auteur.

Grâce à votre achat, vous contribuez à la création de films comme ceux-ci.

Pour le philosophe autrichien Rudolf Steiner (1861-1925), le temps est révolu où les sociétés humaines pouvaient encore être guidées de l’extérieur par les sages traditions. Aujourd’hui, l’être humain est invité de plus en plus à s’individualiser et à s’autodéterminer librement.

Notre époque est donc soumise à une double exigence paradoxale. Des milliards d’êtres humains, en s’individualisant, développent un égoïsme inévitable et forcément destructeur. Afin que les sociétés humaines ne s’autodétruisent pas, nous devons nécessairement parvenir à partager un même sous-sol, une même surface cultivable et une même atmosphère respirable ; et cela pour les temps présents et à venir.

Selon Rudolf Steiner, l’actuel modèle social post-moyen-âge de l’Etat unitaire ne peut que déséquilibrer et rendre malade le corps social. Seules des sociétés humaines ayant comme base une organisation sociale, non pas unitaire mais trinitaire, pourront répondre à cette exigence à la fois “sociale” et “antisociale” de l’humanité actuelle.

Ce ne sont pas des institutions supranationales qui, agissant de l’extérieur, pourront amener la paix et le juste partage des Biens Communs d’une même Terre, ni encore les replis nationaux, mais bien des sociétés humaines dont les fondements seront nourris par de justes impulsions venant des individus eux-mêmes. Afin que les efforts des personnes de bonne volonté puissent ne pas se perdre, il est nécessaire d’apprendre à connaître précisément les fondements de l’organisme social appropriés à l’humanité d’aujourd’hui.

Pour Steiner, seul un organisme social qui sépare et articule les trois domaines de la vie des hommes pourra prétendre aller vers la santé et ainsi garantir la possible bonne évolution de chaque être humain. Les trois domaines appelés à se fonder chacun sur leur propre base, tout en interagissant les uns avec les autres, sont, sans ordre établi : l’Economique, domaine qui répond à la satisfaction des besoins indispensables comme se nourrir, se vêtir, se loger... c’est donc le domaine de la création des marchandises, de leurs circulations ainsi que de leurs consommations ; le Juridique ou le Politico-Juridique, domaine qui organise à partir de la démocratie les lois valables pour tous mais devant se limiter à ce qui concerne chacun de la même façon, sur un même territoire ; le Spirituel ou le Culturel-Spirituel, domaine lié à l’activité de l’esprit, aux compétences individuelles, à leurs développements ainsi qu’à leurs applications dans le champ social, c’est ce domaine qui nourrit les deux autres.

Ce documentaire en neuf parties se veut un outil pour apprendre à comprendre les qualités objectives propres à chacun des trois domaines ainsi que leurs articulations.

Rudolf Steiner, sur ce thème de la «question sociale», permet une approche d’une richesse insoupçonnée. Tout juste un siècle après que ces trésors de l’esprit aient été formulés pour l’humanité, il nous semble plus qu’urgent de les connaitre. Aider à cette tâche essentielle est le but premier de ce film.

Bernard Bonnamour

  1. VoD

Un coffret de 4 DVD - 16/9 compatible 4/3

Durée totale : 12h02

La série complète : 45 €  (+ 3 € de port pour la France)

Suppléments

“Propositions de Michel Laloux pour une réforme du système bancaire qui respecterait les qualités des trois argents” [40 min]

“Tentative d’application de la Loi Sociale Fondamentale dans le Mouvement Camphill” par Michel Marcadé [31 min]

“La Justice, dans quelle sphère ?” par Sylvain Coiplet [6 min]

© Bernard Bonnamour - 2016

L’Économique, le Juridique, le Spirituel

Pour un organisme social tri-articulé

Une série de Bernard Bonnamour