Logo-play

Ettore Scola

Ettore Scola

Ettore Scola étudie le droit avant de travailler comme dessinateur de presse de 1947 à 1952 en participant à divers journaux humoristiques, dont l'hebdomadaire satirique Marc'Aurelio2.

En 1950, il écrit pour la radio Ho-là, Rosso e nero et il teatrino de Alberto Sordi.

Il débute dans l'industrie du cinéma en 1953 comme script doctor3 puis scénariste, coécrivant entre autres Le Fanfaron et Les Monstres de Dino Risi2. En tout, il rédige une vingtaine de scénarii, surtout des comédies, notamment pour l'acteur Totò.

Logo-play

Films de Ettore Scola

2 Films
Parlons femmes (VF)

Parlons femmes (VF)

Ettore Scola, pour son premier long-métrage, égratigne le mâle italien, il compose une fresque protéiforme de la Femme : qu’elle soit mère surprotectrice, sœur déshonorée, bourgeoise encanaillée, prostituée au grand cœur, Puritaine affranchie, épouse dévouée, la « donna » est l’obsession constante des hommes qui gravitent autour d’elle.

Parlons femmes

Parlons femmes

Ettore Scola, pour son premier long-métrage, égratigne le mâle italien, il compose une fresque protéiforme de la Femme : qu’elle soit mère surprotectrice, sœur déshonorée, bourgeoise encanaillée, prostituée au grand cœur, Puritaine affranchie, épouse dévouée, la « donna » est l’obsession constante des hommes qui gravitent autour d’elle.