Logo-footer
Change de nom et devient
Capuseen
Logo-play

Philippe Haudiquet

Philippe Haudiquet

Après une carrière de critique de cinéma, Philippe Haudiquet a commencé à tourner
dès les début des années 70 en Occitanie, participant à l’essor naissant d’un mouvement
« occitan » du cinéma français. Il réalisa pendant plusieurs années de nombreux documentaires militant au plus près de la lutte du Larzac, notamment ses deux longs métrages Gardarem lo Larzac (1974) et Les Bâtisseurs/ Larzac 75-77 (1978).
Il a dédié sa carrière de cinéaste aux traditions paysannes en péril dans toute la France, menacées par l’industrie militaire ou bouleversées par l’exode.
L’œuvre cinématographique de Philippe Haudiquet couvre 20 ans de vie rurale française. Elle constitue par la densité de son contenu et par la démarche cinématographique qui l’anime, l’une des références les plus marquantes de l’ethnographie paysanne.

en savoir plus...

Logo-play

Films de Philippe Haudiquet

3 Films
Les Paysans ne sont pas à vendre

Les Paysans ne sont pas à vendre

L'œuvre cinématographique de Philippe Haudiquet couvre, en quelques-uns de ses moments les plus décisifs, 20 ans de vie rurale française. Elle constitue par la densité de son contenu et par la démarche cinématographique qui l'anime, l'une des références les plus marquantes de l'ethnographie paysanne.

Les Halles

Les Halles

La destruction du « ventre de Paris », laissant un trou béant et la vie du quartier bouleversée. Madame Robinot, tenancière du café Au Mimosa, fait ses cartons.

Les Bâtisseurs / Larzac 75-77

Les Bâtisseurs / Larzac 75-77

Les signes de la résurrection du Larzac ont commencé dans les années 60. Originaires de l’Aveyron ou d'ailleurs, de jeunes agriculteurs dynamiques ont remis en état les bâtiments des fermes, modernisé l'élevage et l'agriculture.