Logo-footer
Change de nom et devient
Capuseen
Logo-play

Dominique Delouche

Dominique Delouche

Dominique Delouche (né en 1931 à Paris) est un réalisateur français.
Après des études aux Beaux-Arts et une formation musicale (piano et chant classique), Dominique Delouche rencontre Federico Fellini dont il devient l'assistant pour trois films : Il Bidone, Les Nuits de Cabiria et La Dolce Vita.

De 1960 à 1967, il produit et réalise des courts métrages. Il passe ensuite à la réalisation de longs métrages : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (1968, sélection officielle du Festival de Cannes 1968), L'Homme de désir (1971, prix Max Ophüls) et Divine (1975) avec Danielle Darrieux. Il met aussi en scène, crée des décors et des costumes pour l'Opéra de Paris et le Festival d'Aix-en-Provence : Werther, Le Roi malgré lui (1978), Didon et Énée (1972) .

En 1970, il monte et filme pour la télévision française l'opéra « La Voix humaine » (texte de Cocteau et musique de Poulenc ; dir. Georges Prêtre), l'actrice étant la créatrice du rôle en 1959, la cantatrice Denise Duval, avec qui il filmera en 1998 une leçon d'interprétation de cette même « Voix humaine », « Denise Duval, ou la Voix retrouvée ».

À partir de 1980, Dominique Delouche se consacre aux films sur la danse, avec comme optique la transmission du savoir des plus grandes figures du ballet du xxe siècle1.

En 2008, la Lincoln Center Film Society a consacré à Dominique Delouche un hommage pour « l'ensemble de son œuvre ».

Il est Chevalier dans l'Ordre des Arts et Lettres.

en savoir plus...

Logo-play

Films de Dominique Delouche

2 Films
Yvette Chauviré pour l'exemple

Yvette Chauviré pour l'exemple

La vie et l’art de la grande “prima-ballerina-assoluta” française. Elle transmet ses rôles aux jeunes étoiles de l’Opéra de Paris.

Yvette Chauviré / Nina Vyroubova

Yvette Chauviré / Nina Vyroubova

Yvette Chauviré pour l'Exemple : la vie et l’art de la grande “prima-ballerina-assoluta” française. Elle transmet ses rôles aux jeunes étoiles de l’Opéra de Paris.
Les Cahiers retrouvés de Nina Vyroubova : la grande ballerine franco-russe se penche sur son passé; documents d’archive, leçons au présent pour les danseurs de l’Opéra de Paris.