Logo-play

Jean-Pierre Beaurenaut

Jean-Pierre Beaurenaut

La Damnation de l'or noir
2003 - 52 minutes
Sur les chemins de Compostelle
1999 - 52 minutes
Sur le chemin de Compostelle
1999 - 58 minutes
Poulidor, cœur d'or
1996 - 52 minutes
Balades en accordéons
1995 - 22 minutes
Second Souffle
1995 - 52 minutes
Portrait de famille
1994 - 52 minutes
Paris musette
1993 - 52 minutes
À propos de "Tristes Tropiques"
1991 - 46 minutes

Logo-play

Films de Jean-Pierre Beaurenaut

11 Films
Le bonheur est là-bas, en face

Le bonheur est là-bas, en face

La Baix­ada, l’un des états du Brésil situé entre le Nordeste et l’Amazonie. Notre pro­fonde immer­sion dans ce bout du monde brésilien de la Baix­ada nous a per­mis d’obtenir la con­fi­ance de la com­mu­nauté d’Arequipa.

La damnation de l’or noir

La damnation de l’or noir

En par­courant un siè­cle de l’histoire du pét­role, le récit priv­ilégie les rela­tions de pou­voir qui se sont tis­sées au cours du XXème siè­cle entre les pays con­som­ma­teurs du Nord, en par­ti­c­ulier les Etats-Unis, et les pays pro­duc­teurs du Sud, pour la plu­part en posi­tion de dépen­dance vis-à-vis de leurs puis­sants clients.

L’examen ou la porte

L’examen ou la porte

On imag­ine mal les événe­ments de Mai-68 boule­verser les locaux et les habi­tudes de l’ENA... L’irruption d’un com­mando d’extrême droite dans l’enceinte sacro-sainte fit toute­fois sor­tir de leurs gonds les sages élèves de la pro­mo­tion Jean Jau­rès...

Le Ventre de Paris

Le Ventre de Paris

Pendant huit siècles, les Halles de Paris ont été le théâtre d’une intense activité. Depuis la construction des pavillons Baltard sous le Second Empire jusqu’à leur fermeture en février 1969.

L’épopée de l’or noir (1/6) : l’âge d’or des majors

L’épopée de l’or noir (1/6) : l’âge d’or des majors

Dès la décou­verte mas­sive de pét­role, de grandes com­pag­nies, bap­tisées “Majors” se sont con­sti­tuées pour l’extraire, le raf­finer, la trans­porter et le com­mer­cialiser. Ces Majors par leur puis­sance vont mar­quer de leur empreinte hégé­monique l’histoire mod­erne de l’or noir.

L’épopée de l’or noir (2/6) : le nationalisme pétrolier

L’épopée de l’or noir (2/6) : le nationalisme pétrolier

Dans les années d’après guerre, les rela­tions entre les pays indus­triels : de plus en plus dépen­dants des pro­duits pétroliers, et les pays du sud : par­cou­rus par des courants nation­al­istes, sont mar­quées par des tur­bu­lences économiques et poli­tiques.

L’épopée de l’or noir (3/6) : l’arme du pétrole

L’épopée de l’or noir (3/6) : l’arme du pétrole

Au début des années 70, les pays mem­bres de l’OPEP pren­nent con­science que leur pét­role peut être une arme red­outable face aux Occi­den­taux. Avec presque 50 % de la pro­duc­tion mon­di­ale, ils pos­sè­dent un for­mi­da­ble moyen de pres­sion sur les majors.

L’épopée de l’or noir (4/6) : le déclin pétrolier

L’épopée de l’or noir (4/6) : le déclin pétrolier

Une cen­taine d’années après la créa­tion de l’automobile, on estime que l’humanité a déjà brûlé la moitié des réserves mon­di­ales du pét­role que la nature a mis des mil­lions d’années à produire.

L’épopée de l’or noir (5/6) : le début de la fin

L’épopée de l’or noir (5/6) : le début de la fin

Dans quelques années, la pro­duc­tion mon­di­ale de pét­role con­ven­tion­nel déclin­era tan­dis que la demande mon­di­ale ne cesse de croître. Le choc résul­tant de cette famine pétrolière struc­turelle est inévitable...

L’épopée de l’or noir (6/6) : l’ère de l’après pétrole

L’épopée de l’or noir (6/6) : l’ère de l’après pétrole

Le pét­role est une énergie non renou­ve­lable, nous le savons, mais nous avons toutes les peines à le croire et à ouvrir les yeux pour agir effi­cace­ment. Nous ne seri­ons pas la pre­mière civil­i­sa­tion a assis­ter pas­sive­ment et con­sciem­ment à notre porte pro­pre effon­drement...

L’épopée de l’or noir : la série complète

L’épopée de l’or noir : la série complète

Pour le meilleur et pour le pire, le pétrole a bouleversé les données de l’histoire du monde et les modes de vie des sociétés contemporaines. Notre ambition raconter cette fabuleuse épopée plané­taire de plus d’un siècle et demi.