Hd

Regards croisés, paroles mêlées (36 mn)

Le film repose sur une volonté simple de la part de la réalisatrice, donner la parole aux enfants sur ce qui les concerne au premier chef : leurs droits. Pendant deux mois, la réalisatrice a partagé ses journées avec les élèves d’une classe de CM2 à l’école Jean Lolive, ainsi que ceux de la classe spécialisée dans l’accueil d’enfants malades ou handicapés de l’école «Plein air». Ces deux établissements sont situés à Pantin. Ainsi les enfants se sont-ils exprimés sur les notions de droit, à travers la déclinaison de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Ce film témoigne de la réelle conscience qu’ont nos enfants du droit en général et de leurs droits en particulier. Il dit le lien qu’établissent de fait les enfants, entre les droits et les devoirs, les règles, que chacun sait avoir à respecter.

Location 48h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 16,00 € Jaquette_refard_croise_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Ne pas nous déranger, nous sommes en séance
Dans la grande banlieue parisienne cinq enfants en difficulté scolaire sont pris en charge par une enseignante spécialisée.

Ne pas nous déranger, nous sommes en séance

Dans la grande banlieue parisienne cinq enfants en difficulté scolaire sont pris en charge par une enseignante spécialisée. Ils expriment leurs peurs, leurs joies et leurs souffrances à l'école. Elle, elle va leur apprendre à apprendre : « Ne pas nous déranger, nous sommes en séance. »

Tu iras à Matzenheim
le film revisite l’histoire du collège Saint Joseph de Matzenheim, un mythe en Alsace.

Tu iras à Matzenheim

De juin à septembre 2003, à Matzenheim le dernier frère du collège Saint Joseph cède sa place à un directeur laïc. C’est la fin d’une histoire. Pourtant une attente s’exprime : quelque chose de cette histoire doit perdurer, « un état d’esprit, des valeurs ». À partir de cette attente, le film revisite l’histoire de Matzenheim. 

Didar
Aujourd’hui, je reviens en Iran, où je décide de conduire des ateliers auprès d’enfants des rues.

Didar

Il y a 30 ans, lorsque j’ai quitté l’Iran pour la France, j’ai emporté avec moi le conte Rouba le Renard. Adulte, je suis devenu conteur et ce conte persan s’est transformé au contact des enfants français. Aujourd’hui, je reviens à Ahwaz, la ville de mon enfance, où je décide de conduire des ateliers auprès d’enfants des rues.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales