La fin d'un rêve américain (52 mn)

L'assassinat de Robert F. Kennedy

Le 4 juin 1968, un fulgurant éclair de chaleur explose au visage de Juan alors qu’il est sur le point de serrer la main du vainqueur de l’élection primaire en Californie, Robert Francis Kennedy.
Ce dernier s’effondre sur le sol de la cuisine du fameux hôtel Ambassador à Los Angeles. Avec la mort de Robert Kennedy, c’est tout un pan de l’American Dream qui prend fin.
Robert Kennedy personnifiait les espoirs d’immigrés comme Juan, de noirs vivant dans les ghettos des banlieues ainsi que des communautés de blancs appauvries habitant les régions oubliées d’Amérique.

Le DVD : 14,95 € Lafindureveamericain_jac_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Entretien avec Bertrand Poirot-Delpech
Grâce à l’initiative de Danièle Delorme cet entretien a pu être réalisés avec le poète et dramaturge Jean Genet, quatre ans avant son décès.

Entretien avec Bertrand Poirot-Delpech

Cet entretien conduit par Bertrand Poirot-Delpech, journaliste et romancier, membre de l'Académie française (1929 - 2006) a été filmé le lundi 25 janvier 1982 chez Danièle Delorme.

Entretien avec Antoine Bourseiller
Grâce à l’initiative de Danièle Delorme cet entretien a pu être réalisés avec le poète et dramaturge Jean Genet, quatre ans avant son décès.

Entretien avec Antoine Bourseiller

C’est en été 1981 que le metteur en scène de théâtre Antoine Bourseiller (1930 - 2013) débute en Grèce à Delphes ce premier entretien. Il s'achèvera en France dans les Yvelines chez Danièle Delorme

Jean Genet Testament audiovisuel
Grâce à l’initiative de Danièle Delorme deux entretiens ont pu être réalisés avec le poète et dramaturge Jean Genet, quatre ans avant son décès.

Jean Genet Testament audiovisuel

Grâce à l’initiative de la productrice et comédienne Danièle Delorme et son goût pour les arts, deux entretiens ont pu être réalisés avec le poète et dramaturge Jean Genet, et ce, quatre ans avant son décès. Ces deux entretiens, aujourd’hui disponibles, font partie du patrimoine et le poète s’y livre sous la forme d’un « testament audiovisuel » d’une façon inédite.