A l'ombre de la République (110 mn)

Pour la première fois, après trois ans d’existence, le CGLPL (Contrôle Général des Lieux de Privation de Liberté) accepte qu’une équipe de tournage le suive dans son travail essentiel de contrôle des droits fondamentaux dans les prisons, hôpitaux psychiatriques, commissariats…
Stéphane Mercurio a suivi une quinzaine de contrôleurs. Leurs lieux de mission : la maison d’arrêt de femmes de Versailles, l’hôpital psychiatrique d’Évreux, la centrale de l’Île de Ré, et enfin la toute nouvelle prison de Bourg-en-Bresse.
Pendant ces quelques semaines d’immersion à leurs côtés au cœur des quartiers disciplinaires, dans les cours de promenade des prisons ou dans le secret des chambres d’isolement, un voile se lève sur l’enfermement et la réalité des droits fondamentaux en ces lieux.
Compléments :
Avec mon p’tit bouquet - Court métrage de Stéphane Mercurio (11 min)
Interview deStéphane Mercurio par Laurent Jacqua (22 min)
Stéphane Mercurio et Jean-Marie Delarue dans L’humeur vagabonde sur France Inter (54 min)
« Passionnant et… accablant. » Le Point
« Un film qui appuie là où ça fait mal. » Télérama
« Documentaire de salut public ! » L’Humanité
« Essentiel. » Libération - « Puissant et passionnant. » 20 Minutes
« Une plongée inédite au cœur de l’univers carcéral et psychiatrique. » Le Nouvel Observateur
« Des entretiens bouleversants d’(in)humanité. Un film à voir. » Le Canard enchaîné

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 15,00 € Alombrerepublique_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Pologne, aller-retour
Un voyage inédit réunissant Juifs et Tsiganes de France sur les terres de la déportation.

Pologne, aller-retour

Tous les ans, l’Union des Etudiants Juifs de France organise des voyages de la mémoire en Pologne. Pour la première fois, des Tsiganes de France se joignent à eux : un voyage inédit réunissant Juifs et Tsiganes de France sur les terres de la déportation.

Une vie après
Le syndrome de stress post traumatique est aujourd'hui reconnu comme une blessure à part entière.

Une vie après

Le syndrome de stress post traumatique, ou le mal de guerre, est aujourd'hui reconnu comme une blessure à part entière, même s'il reste encore un mal abstrait, invisible.

Rapporteurs de guerre
Pourquoi choisit-on d’être photographe de guerre ?

Rapporteurs de guerre

Pourquoi choisit-on d’être photographe de guerre ? A-t-on le droit de photographier la souffrance des autres ? De quoi est-on responsable ? Photographier pour témoigner, un geste politique ou un geste pour l’histoire ? Quelle est la place des rédactions dans le travail sur le terrain ?

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales