Ce qu'ils savaient (68 mn)

Les alliés face à la Shoah

Au printemps 1945, le monde découvre les abominables images des camps nazis. Longtemps, on retiendra celle du général Eisenhower au camp de concentration d’Ohrdurf, le 12 avril 1945. Celles des camps d’extermination viendront plus tard.
Sur la base de révélations issues de documents déclassifiés, le film démontre clairement que malgré les informations précises dont ils disposaient, Roosevelt, Churchill, Staline et De Gaulle ont choisi la discrétion. Tant qu’ils le pouvaient, et chacun pour différentes raisons.
Virginie Linhart raconte ici l’histoire méconnue des Alliés confrontés au plus grand massacre de l’Histoire, avec ses choix difficiles et ses dilemmes parfois secrets. Elle dévoile les motivations qui guidèrent les quatre chefs de guerre, déterminés à sauver le monde du désastre mais impuissants ou peu mobilisés face aux persécutions juives.
Comment expliquer cette passivité ? Savoir permettait-il d’agir ? Les Alliés auraient-ils pu sauver une partie des six millions de juifs européens exterminés tout en maintenant leur effort de guerre ?

couleurs et noir et blanc

Le DVD : 15,00 € Cequilssavaientalliesfaceshoah_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les Quatre Sœurs
Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah.

Les Quatre Sœurs

Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah. En mettant aujourd’hui en perspective ces témoignages, il nous permet ici de percevoir encore différemment les processus mis en place par les nazis pour mener à bien la destruction des Juifs d’Europe.

Sammies
la captation du ciné-concert « Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest » et la ciné-conférence « Les Américains à Brest en 1917 ».

Sammies

Le ciné-concert Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest et la ciné-conférence Les Américains à Brest en 1917 témoignent, grâce aux émouvantes images tournées par les opérateurs de l’armée américaine, de l’arrivée de près de 800 000 soldats dans le port de Brest entre 1917 et 1919.

Je n'oublierai jamais
Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase.

Je n'oublierai jamais

Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase victimes du régime soviétique durant la seconde guerre mondiale.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales