Algérie Tours/Détours (114 mn)

Le film de Leïla Morouche et Oriane Brun-Moschetti est autant un film sur la société algérienne d’aujourd’hui que sur l’utilité sociale du cinéma. En libérant la parole et en réveillant les moments du passé, les réalisatrices nous offrent un visage plein d’émotion de la société algérienne comme on la voit rarement en France.
Au lendemain de l’indépendance de l’Algérie, René Vautier, cinéaste militant, considéré comme « le papa » du cinéma algérien, met en place les ciné-pops. Les réalisatrices font revivre, en sa compagnie, le dispositif des projections itinérantes et sillonnent le pays en ciné-bus (Alger, Béjaïa, Tizi Ouzou, Tébessa) pour entendre la voix des spectateurs sur la situation politique, la jeunesse et les conditions de vie des hommes et des femmes aujourd’hui.
Compléments : Entretien avec René Vautier à Tipaza (Algérie) - Rencontre avec Philippe Faucon lors du tournage de son film La trahison en Algérie - Diaporama photo d’Hassan Mezine
Langues : Français, Arabe , sous-titres Français, Anglais

Location 48h (VOD): 4,00 € Gift Louer le film
Le DVD : 12,00 € Algerietoursdetours_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Le Scandale Clouzot
Faire le portrait d’Henri-Georges Clouzot, c’est faire le portrait d’un visionnaire, d’un agitateur, d’un artiste contre le système.

Le Scandale Clouzot

Avec Le Salaire de la peur, Les Diaboliques, Quai des orfèvresHenri-Georges Clouzot a été un maître du suspense et a su faire des névroses humaines un spectacle palpitant. S’il a influencé des cinéastes contemporains majeurs (Friedkin, Spielberg), Clouzot reste sous-considéré en France.

Con la Pata Quebrada
Une chronique sur la représentation de la femme dans le cinéma espagnol

Con la Pata Quebrada

Des années 30 à nos jours, une chronique sur la représentation de la femme dans le cinéma espagnol. Une manière aussi de revisiter l'Histoire de l'Espagne et plus particulièrement celle de l'évolution féminine.

Edmond T. Gréville vu par Bertrand Tavernier
Figure étonnante, Edmond T. Gréville occupe une place particulière dans l’histoire du cinéma français et anglais du XXème siècle.

Edmond T. Gréville vu par Bertrand Tavernier

Figure étonnante, Edmond T. Gréville occupe une place particulière dans l’histoire du cinéma français et anglais du XXème siècle. Bertrand Tavernier lui rend ici un hommage appuyé, avant de s’attarder tout particulièrement sur un de ses films remarquables d’avant–guerre, Remous.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales