L'année dernière à Vichy : "résistances" - 18 (61 mn)

Pierre Bénézit

Pierre Bénézit, jeune postier communiste à Vichy, nous raconte ses années de guerre:
- En 1939, j'avais 12 ans, au début c'était pas mal pris, ça s'est fait comme ça…
- On vivait modestement mais bien, Vichy "la ville de riches" - le 10 juillet
- Les gens de Vichy comprenaient pas bien - l'installation du Gouvernement
- J'ai travaillé dans les ministères, les ambassades
- Mon meilleur souvenir : le départ de Pétain, Pétain le boucher, Laval la bête noire
- Les gens s'en foutaient comme ils s'en foutent maintenant
- L'Hotel du Parc - ville quadrillée - la Libération - règlements de compte
- Ma famille, communiste - pas assez jugés - Pétain antisémite ?
- Hitler, des flics partout, la lumière allumée dans les cinémas
- L'antisémitisme, au début c'était pas mal pris
- Ca s'est fait comme ça … portraits de Laval et Pétain
- Les Hommes Politiques ne tiennent pas parole, encore aujourd'hui
- Vichy, les carottes… Laval fusillé trop tôt - aujourd'hui il serait avec Raffarin

Location 48h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les Quatre Sœurs
Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah.

Les Quatre Sœurs

Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah. En mettant aujourd’hui en perspective ces témoignages, il nous permet ici de percevoir encore différemment les processus mis en place par les nazis pour mener à bien la destruction des Juifs d’Europe.

Sammies
la captation du ciné-concert « Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest » et la ciné-conférence « Les Américains à Brest en 1917 ».

Sammies

Le ciné-concert Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest et la ciné-conférence Les Américains à Brest en 1917 témoignent, grâce aux émouvantes images tournées par les opérateurs de l’armée américaine, de l’arrivée de près de 800 000 soldats dans le port de Brest entre 1917 et 1919.

Je n'oublierai jamais
Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase.

Je n'oublierai jamais

Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase victimes du régime soviétique durant la seconde guerre mondiale.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales