L'année dernière à Vichy : "résistances" - 23 (26 mn)

Georges Barichella

Georges Barichella, bijoutier à Vichy revient sur ses années de guerre :
- Finalement, je n'ai qu'une seule chose à vous dire, François, l'employé de la boutique de chapeau… a gardé la boutique, le propriétaire était juif
- La chasse aux Juifs
- Mon grand-père et mon père étaient bijoutiers à Vichy
- A la débâcle, j'étais militaire en Algérie
- A Vichy, en 1946, l'activité thermale de Vichy a immédiatement repris
- De Gaulle était au gouvernement, le Maréchal Sauveur avait été éffacé, on parlait plus de Pétain, on voulait tourner la page
- Les Vichyssois ne commandaient pas
- A Vichy, des Juifs se cachaient
- Il s'agit de se trouver du bon côté
- J'ai connu un homme…
- Je nie que Pétain ait laissé une empreinte à Vichy
- rafle du vel d'Hiv, Pétain antisémite…
- Pourquoi nous emmerder à Vichy aevc Pétain ?
- Vichy avant guerre

Location 48h (VOD): 2,50 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les Quatre Sœurs
Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah.

Les Quatre Sœurs

Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah. En mettant aujourd’hui en perspective ces témoignages, il nous permet ici de percevoir encore différemment les processus mis en place par les nazis pour mener à bien la destruction des Juifs d’Europe.

Sammies
la captation du ciné-concert « Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest » et la ciné-conférence « Les Américains à Brest en 1917 ».

Sammies

Le ciné-concert Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest et la ciné-conférence Les Américains à Brest en 1917 témoignent, grâce aux émouvantes images tournées par les opérateurs de l’armée américaine, de l’arrivée de près de 800 000 soldats dans le port de Brest entre 1917 et 1919.

Je n'oublierai jamais
Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase.

Je n'oublierai jamais

Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase victimes du régime soviétique durant la seconde guerre mondiale.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales