L’Espionne qui boite (52 mn)

Virginia Hall est une des héroïnes injustement oubliées de la Seconde Guerre mondiale. Casse-cou, polyglotte et dangereusement intelligente, la rebelle américaine fut l'une des espionnes d’élite missionnée par les services secrets britanniques et américains en France. A la fois, chef de commando, agent de liaison, opératrice radio, convoyeuse de fonds secrets, elle échappe par miracle à la Gestapo en traversant à pied les Pyrénées... Klaus Barbie aurait donné n'importe quoi pour mettre la main sur cette « garce ». La Gestapo de Lyon la considérait comme « l'agent allié le plus dangereux ». Détail surprenant, la belle de Baltimore, amputée à la suite d’un accident, marchait avec une jambe de bois qu’elle avait baptisée Cuthbert. Résilience, quand tu nous tiens.
Dans une maïeutique captivante d’archives filmiques inédites et d’une mise en scène des grands faits d’armes de Virginia Hall, L’Espionne qui boite relate l’improbable épopée d’une Américaine dans le maquis de l’armée des ombres.
d'après L'Espionne de Vincent Nouzille aux Editions Fayard
Avec : Agnes Fabre (dans le rôle de l’espionne Virginia Hall)
« Robert Kéchichian sort de l’anonymat l’intrépide unijambiste qui dirigea un réseau de résistance à Lyon. » Télérama
« Un récit à la première personne palpitant qui livre émotions, incertitudes et souffrances » Bernadette Mauzé - Le Monde

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 3,00 € Gift Louer le film
Le DVD : 18,00 € Lespionnequiboite_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les Quatre Sœurs
Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah.

Les Quatre Sœurs

Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah. En mettant aujourd’hui en perspective ces témoignages, il nous permet ici de percevoir encore différemment les processus mis en place par les nazis pour mener à bien la destruction des Juifs d’Europe.

Sammies
la captation du ciné-concert « Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest » et la ciné-conférence « Les Américains à Brest en 1917 ».

Sammies

Le ciné-concert Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest et la ciné-conférence Les Américains à Brest en 1917 témoignent, grâce aux émouvantes images tournées par les opérateurs de l’armée américaine, de l’arrivée de près de 800 000 soldats dans le port de Brest entre 1917 et 1919.

Je n'oublierai jamais
Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase.

Je n'oublierai jamais

Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase victimes du régime soviétique durant la seconde guerre mondiale.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales