Ne pas s’avouer vaincu (1h30mn)

Exilé républicain à Bobigny, Daniel Serrano se bat depuis son pavillon de banlieue pour réhabiliter la mémoire de son frère Eudaldo, fusillé en 1941 à l’issue de la Guerre Civile espagnole. Malgré les démarches répétées de Daniel, ce frère aîné, qui fut maire-adjoint du Front Populaire, n’est toujours pas reconnu dans son village tolédan d’origine. Là, l’école porte encore le nom du phalangiste qui mena le soulèvement en 1936 et l’une des rues principales, celui de José Antonio Primo de Rivera, fondateur de la Phalange, le parti fasciste. Las d’essuyer les refus, exaspéré par la passivité des autorités espagnoles, Daniel décide finalement d’agir seul.
Avec : Daniel Serrano Recio, Acacia Condes, Eladio Martín, Julia De la Vieja Serrano, Emilio Silva, Ludivina García Arias, Emilio Sales Almazán
Bonus :
Colombarium 198
Fausto Canales évoque son combat pour récupérer les restes de la dépouille de son père assassiné en août 1936, et inhumé d’autorité, en 1959, au Valle de los Caídos (le mausolée franquiste), aux côtés de ses bourreaux. À travers son témoignage, c’est toute l’aberration du projet franquiste du Valle de los Caídos qui se dévoile.
Couleur et N&B
Langues originales : espagnol (castillan), français.
Langues sous-titres : français, espagnol, anglais.

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 15,00 € Nepassavouervaincu_jaq_small Article provisoirement indisponible pendant la crise sanitaire
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Nos défaites
Nos défaites dresse un portrait de notre rapport à la politique.

Nos défaites

Nos défaites dresse un portrait de notre rapport à la politique, grâce à un jeu de réinterprétation par des lycéens d’extraits issus du cinéma post-68, associé à des interviews de ces jeunes acteurs.

Exil
Exil est une méditation sur l'absence ; sur la solitude intérieure, géographique, politique.

Exil

L’exil est un abandon, une solitude terrifiante. Dans l’exil, on se perd, on souffre, on s’efface. Mais on peut retrouver les siens, aussi. Au pays des mots, des images, dans la rêverie qui n’est pas seulement enfantine. Tout commence par l’exil, l’exil comme un refuge contre le totalitarisme.

Nous le peuple
Ils ont en commun le projet un peu fou d’écrire une nouvelle Constitution.

Nous le peuple

Ils s’appellent Fanta, Joffrey, Soumeya... Ils sont en prison, au lycée, au travail. Ils ne se connaissent pas et communiquent par messages vidéo. Ils ont en commun le projet un peu fou d’écrire une nouvelle Constitution.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales