La Dette (70 mn)

La crise de la dette publique cache une rivalité ancienne entre les banques et l’État, rivalité que le passage à la monnaie unique n’a fait que renforcer. Qui de la puissance publique ou des banques aura le privilège d’émettre de la monnaie, autrement dit qui détiendra les clefs de la machine à billets ? Car tout est là. L’argent, si rare, n’est qu’un bout de papier reproductible à l’infini mais dont l’émission est pour le moment hors de contrôle. Cette situation ubuesque qui plonge périodiquement les États dans la crise est racontée avec clarté par des intervenants parfois truculents, toujours perspicaces. Une leçon d’économie dense et dynamique qui éclaire l’actualité !
Avec la participation de Bernard Marris, Patrick Viveret, Marie-Louise Duboin, Gérard Foucher, Christian Chavagneux, Pascal Canfin, Benjamin Coriat
En 2013, avec le montant des intérêts accumulés depuis 30 ans, la dette atteindrait plus de 1900 milliards d’euros. C’est ce que l’État français devrait rembourser pour retrouver des comptes équilibrés. Mais le peut-il vraiment ? Chaque année, l’État rembourse péniblement 50 milliards d’euros d’intérêts.
C’est la totalité de ce que rapporte l’impôt sur le revenu des français. Cette somme est versée tous les ans aux créanciers de la France. À ce rythme, l’État n’aura pas fini de payer en 2030 en espérant qu’aucune crise ne vienne aggraver les dépenses ni augmenter les taux auxquels la France peut emprunter aujourd’hui. Ce qui est fort probable.
Àprès la Grèce, l’Irlande, l’Espagne ou l’Italie, la France est sur la liste des victimes de la dette. À moins peut-être que nous comprenions enfin le système qui nous empoisonne...
« Un documentaire cru et salutaire » Télérama
« Une invitation à devenir expert en démystification ! » Bastamag
« Lumineux… » Le Canard enchaîné
84mn de bonus

...

Voir plus

Le DVD : 15,00 € Ladette_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Mort(s) de la rue
Chaque année, environ 360 sans abris meurent, non pas de froid, mais de misère, d’abandon et de violence.

Mort(s) de la rue

Chaque année, environ 360 sans abris meurent, non pas de froid, mais de misère, d’abandon et de violence. Bernard était l'un d'entre eux ; figure bien connue de la ville de Bayeux, il est décédé à 46 ans «dans» et «de» la rue.

Rêves en chantier
Un petit groupe de personnes tente de faire renaître la maison Mimir, espace autogéré à Strasbourg.

Rêves en chantier

À l’origine de cette histoire, Renaud et des copains squattent une vieille maison alsacienne abandonnée. Ils la baptisent : Maison MIMIR ... et décident d’en faire un lieu social, artistique et autogéré. Ils obtiennent de la mairie de Strasbourg un bail pour 20 ans.

Ciao Cirella
Dans les années 60, la famille de Christophe a quitté Cirella pour émigrer aux quatre coins du monde.

Ciao Cirella

La famille de Christophe regroupe les Polito, les Mario et les Piazza. Dans les années 1960, ils ont quitté Cirella, leur village natal calabrais, pour émigrer aux quatre coins du monde. 

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales