La Dernière femme du premier train (57 mn)

Durant une quinzaine d’années, Daniel Friedmann a filmé Hilda Hrabovecka, dernière survivante du premier convoi de femmes juives tchécoslovaques arrivé à Auschwitz le jour de l’ouverture du camp des femmes, le 26 mars 1942.
Elle y restera jusqu’à la destruction d’Auschwitz par les nazis en janvier 1945 et participera à l’une des marches de la mort jusqu’au camp de Ravensbrück dont elle fut libérée en mai 1945.
À travers son récit riche d’anecdotes, Hilda nous dévoile les relations entre les déportés ainsi qu’avec les SS et les conditions de vie au camp.
À partir d’images d’archives, Daniel Friedmann met également en lumière la politique antisémite de l’état slovaque qui subventionna la déportation des juifs tchécoslovaques vers l’Allemagne.
Aujourd’hui âgée de 90 ans, Hilda vit à Bratislava.
Langues : VO, sous-titres Français
couleurs et noir et blanc

Le DVD : 14,95 € Ladernierefemmedupremiertrain_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

La Passeuse des Aubrais
Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs.

La Passeuse des Aubrais

Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs. Plus de 60 ans plus tard, celui qui n’était alors qu’un petit garçon déclare que cette femme était en réalité à la solde de la Gestapo.

Après la guerre, l’Alsace-Moselle c’est la France !
La foule est en liesse lorsque Strasbourg est libérée en novembre 1944. Mais les lendemains vont ils chanter pour autant ?

Après la guerre, l’Alsace-Moselle c’est la France !

La foule est en liesse lorsque Strasbourg est libérée en novembre 1944. Mais les lendemains vont ils chanter pour autant ? Car comment effacer cinq années d’annexion ? Comment reconstruire l’Alsace et la Moselle et taire la douleur de cette région meurtrie ?

Cette lumière n'est pas celle du soleil
Cette Lumière n’est pas celle du soleil est un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants.

Cette lumière n'est pas celle du soleil

Un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants. Ses protagonistes avaient entre 15 et 20 ans lorsqu’ils se sont engagés dans le maquis. Vainqueurs modestes, à les entendre, il était moins question de courage que de nécessité : celle de s’engager pour défendre la liberté.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales