Tapis Rouge (90 mn)

A cheval entre la réalité et la fiction, un éducateur de rue se fraye un chemin dans le monde torturé des jeunes d’une banlieue lausannoise. Il les aide à écrire un film et fait ensuite tout son possible pour les emmener au bout de leur rêve. Un « road movie » vers Cannes qui remet en question toutes les certitudes d’un travailleur social et de jeunes en perte de repères.
Créé avec Kantarama Gahigiri écrit avec Frédéric Landenberg
Avec : Frédéric Landenberg, Mélissa Haguma, Amidouz Awazi (Jaimerose), Marlon Ali Lattion, Emmanuel rivollet (Badoo), Sébastien Lopes Buanga, Joël Gerber (Jo), Yusuf Ali, Marcel Ndala
« L’histoire du film importe moins que l’histoire derrière le film : né grâce à une plateforme de financement participatif, Tapis rouge a puisé sa force et sa fougue dans des ateliers d’improvisation avec une bande de jeunes qui rêvait de cinéma. Pour son premier long métrage de fiction, tourné dans l’urgence, Fred Baillif entremêle la réalité et la fiction, le drame et la comédie, dans une approche qui relève à la fois du documentaire social et du road movie typique… L’énergie qui a mû Tapis rouge confère à l’entreprise une belle sincérité, à laquelle on peut difficile rester totalement insensible. »
Geoffrey Crété - www.cineman.ch
Langue : Français - Sous-titres : Allemand, Anglais

...

Voir plus

Le DVD : 21,95 € Tapisrouge_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les Branches de l’arbre
Ananda Majumdar, découvre que les valeurs qu’il a légué à ses fils disparaîtront avec lui.

Les Branches de l’arbre

Le jour de ses soixante-dix ans, Ananda, ancien directeur d’une mine de mica,  est victime d’une crise cardiaque. Trois de ses fils, qui habitent à Calcutta  accourent à son chevet. Ananda se remet peu à peu, mais pendant sa convalescence, il découvre que les valeurs qu’il leur a léguées disparaîtront avec lui.

Cold War
Pendant la guerre froide, un musicien et une jeune chanteuse vivent un amour impossible.

Cold War

Pendant la guerre froide, entre la Pologne stalinienne et le Paris bohème des années 1950, un musicien épris de liberté et une jeune chanteuse passionnée vivent un amour impossible dans une époque impossible.

Quelques heures de printemps
À 48 ans, Alain Evrard est obligé de retourner habiter chez sa mère.

Quelques heures de printemps

À 48 ans, Alain Evrard est obligé de retourner habiter chez sa mère. Cohabitation forcée qui fait ressurgir toute la violence de leur relation passée. Il découvre alors que sa mère est condamnée par la maladie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales