Empreintes (63 mn)

Marion, Adam, Laure et Thomas sont de jeunes adultes qui ne se connaissent pas. Leur point commun : ils ont vaincu le cancer dans leur enfance…
Quinze ou vingt ans après, nous allons à leur rencontre dans leur vie d’aujourd’hui. L’omniprésence de l’histoire de leur cancer a façonné une mémoire tissée de forts ressentis émotionnels. À l’occasion d’une rencontre avec d’autres jeunes adultes, marqués comme eux par cette traversée, ils partagent leurs regards, courage, révolte, empathie, urgence de vivre… depuis la vie a pour eux une saveur particulière…
Certains se sentent paradoxalement invulnérables. Pour la plupart, les souvenirs sont encore très présents et impactent leurs engagements et leur regard sur la vie. Au fond d’eux-mêmes, ils ont tous le souvenir d’un long combat solitaire. Reste imprimée la trace de la douleur physique, de la sensation d’incompréhension, de la différence, de l’isolement mais aussi de l’attention portée, du soutien des proches, des moments de partage et d’espoir…
Mais le présent c’est aussi le chemin de Valentin, 7 ans, qui aujourd’hui se bat contre une leucémie et qui, à son tour, se confronte à cette traversée.
Musique : Serge Vella

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 5,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 32,00 € Empreintes_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

J'veux du soleil
Un road movie dans la France des Gilets jaunes.

J'veux du soleil

"J'ai changé les plaquettes de frein et le liquide de refroidissement. 350 € chez Norauto..." C'est parti pour un road-movie dans la France d’aujourd'hui ! Avec leur humour et leur caméra, Gilles Perret et François Ruffin traversent le pays: à chaque rond-point en jaune, c'est comme un paquet-surprise qu'on ouvrirait.

En descendant la rue Lobin
Le quartier Blanqui, à Tours, dit-on, ressemble à un village.

En descendant la rue Lobin

Le quartier Blanqui, à Tours, dit-on, ressemble à un village. Un village aux portes de la Loire et de l'autoroute A10. Sous la forme d'une enquête ludique et haute en couleur, ce film part à sa découverte à travers récits et témoignages de ses habitants.

Dans le silence des campagnes
Chaque matin, un agriculteur n’a plus la force d’attendre le soir.

Dans le silence des campagnes

Chaque matin, un agriculteur n’a plus la force d’attendre le soir. Au bout d’un an, cela fait plus de 400, certains disent le double, qui mettent fin à leurs jours. Aujourd’hui, le taux de suicide des agriculteurs est le plus élevé de toutes les catégories socio-professionnelles.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales