Bernard, ni dieu ni chaussettes (86 mn)

Sur les bords de Loire, Bernard Gainier continue bon gré mal gré à cultiver sa vigne et à partager son vin entre amis au « Bureau », sa cave. À 73 ans, il a toujours vécu seul et reste fidèle à un mode de vie rural qu’il a toujours connu. Bernard est un gardien de la mémoire, celle du poète local Gaston Couté, héritier de François Villon, qui connut son heure de gloire dans le Montmartre de la Belle Époque.
Les deux hommes, qu’un siècle sépare, ont en commun des idées libertaires et la volonté de témoigner de la condition paysanne des plus humbles. Depuis 25 ans, Bernard écume les salles des fêtes de la région pour faire entendre les textes du poète écrits dans sa « langue maternelle », le patois beauceron. En 2009, il a enregistré son premier CD en solo, une consécration qui le laisse de marbre… « J’chu d’abord un pésan ».
Compléments (77mn) :
Textes de Gaston Couté : Ode à la merde - Le champ de naviots - Les bornes - La complainte du vieux batteux
Vidéos : Ma guerre d’Algérie - Bernard à Montmartre - Première au cinéma Le Saint Michel (Paris)
Carnet de tournée en images : depuis sa sortie le 24 Mars 2010, le film voyage à travers la France. Son réalisateur aussi ! Road-movie en images…
Les musiques du film
Livret : complément essentiel de cette édition, il permet de découvrir dans le texte et en patois les poèmes de Gaston Couté que l’on entend dans le film, et ainsi en saisir toute la richesse et le sens.
« Dans la tradition du portrait, ce magnifique documentaire honore un paysan à la tête de bois et au coeur (à gauche toute) de velours. » L’Humanité - Jean Roy
« Une seule envie après avoir vu ce film : aller prendre un verre dans le « bureau » de Bernard - véritable personnage de ­cinéma - afin qu’il nous conte encore et encore des histoires. » Le Figaro - Anthony Palou
« Un humour à vif et un humanisme cisèlent ce portrait et cette invitation au dilettantisme, plus indispensable que jamais en ces temps où tout n’est qu’efficacité et rentabilité. » Studio CineLive

...

Voir plus

Le DVD : 12,00 € Bernardnidieunichaussettes_jaq_small Article provisoirement indisponible

Sur le même thème

Antonio Najarro, la danse espagnole en partage
Ce film accompagne le travail du danseur et chorégraphe, Antonio Najarro.

Antonio Najarro, la danse espagnole en partage

Ce film accompagne le travail du danseur et chorégraphe, Antonio Najarro, directeur artistique du prestigieux Ballet national espagnol de Madrid, fondé en 1979 par Antonio Gades.

Marchands à Venise
À Venise, la monoculture touristique rend les conditions de vie des commerçants difficiles.

Marchands à Venise

À Venise, les conséquences économiques de la monoculture touristique rendent les conditions de vie des commerçants difficiles. Beaucoup sont contraints de partir vivre en dehors de la ville historique.

Casque d’or, la vraie
Basé sur les Mémoires de Casque d’Or, ce documentaire une radiographie de la société de l’époque.

Casque d’or, la vraie

Paris 1893. Amélie, quinze ans, fille d’ouvrier, ne va pas à l’école. Livrée à elle-même, elle préfère la rue, son atmosphère et ses rencontres. En fréquentant les bals de quartiers, Amélie finit par s’immiscer dans le monde de la prostitution.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales