Mario Ruspoli (4h20mn)

Coffret 2 DVD + livret

Mario Ruspoli fait partie de ces cinéastes qui ont su tirer parti des prouesses techniques en faveur de la création artistique. Cherchant à toucher le réel du bout des doigts, ses films semblent vouloir rejoindre un idéal du documentaire, un « cinéma vérité ». Personne ne reste indifférent à cette vérité, à cette sensibilité et à cette intelligence qui nous sont données ici de découvrir.
Les Hommes de la baleine - 1956 - 28 min
Dans les Açores, les chasses au cachalot ne durent pas que quelques jours : les hommes partent pour un mois, avec toute leur famille ou en solitaire, pour chasser la baleine à coup de harpon dans des chaloupes risquant à tout moment d’être brisées par les coups de queue d’un cachalot de 20 mètres de long…
Vive la baleine - 1972 - 18 min
Avant l’industrialisationi, la baleine était d’abord un moyen de survie. Mais après l’essor du capitalisme, elle devient surtout un moyen d’engendrer du profit. Mario Ruspoli illustre cette évolution dans ce documentaire en collaboration avec Chris Marker, à qui il doit le montage, le son et les commentaires du film.
Les Inconnus de la terre - 1961 - 36 min
A Livinère, un petit village de viticulteurs en Lozère, les agriculteurs se souviennent d’une campagne vivante alors que l’ère de la culture rurale tire à sa fin dans une région menacée par la désertification.
Regard sur la folie - 1962 - 53 min
Mario Ruspoli est le premier à entrer avec une caméra dans un hôpital psychiatrique. En Lozère, dans l’hôpital de Saint-Alban, il se rapproche des malades et nous aide à mieux comprendre leur quotidien ainsi que celui des médecins. C’est à cet endroit que les premiers essais de psychothérapie institutionnelle on lieu, psychothrapie qui, à l’époque, était sujette à controverse.
La Fête prisonnière 1962 - 22 min
Dans ce même hôpital psychiatrique a lieu une fois par an une kermesse réunissant les pensionnaires et les habitants des la région. Les patients se confondent avec les villageois, effaçant ainsi la frontière psycho-sociale qui les sépare les uns des autres.
Le Dernier Verre - 1964 - 22 min
Chronique d’un alcoolique venant du Nord de la France soigné à l’hôpital de Bordeaux, Le Dernier Verre nous dresse le portrait d’un personnage attachant, saxophoniste et poète, semblant venir d’un autre monde. Compléments :
Mario Ruspoli, Prince des baleines et autres raretés - 2011 - 76 min
Un hommage au cinéaste de la part de proches, de collaborateurs et de spécialistes : Richard Leacock, Yves Copens, Edgar Morin, D.A. Pennebaker… réalisé par Florence Dauman en collaboration avec Dominique Rivolier-Ruspoli et Noël Véry
Livret illustré de 24 pages

couleurs et noir et blanc - Zone 2

...

Voir plus

Le DVD : 24,95 € Marioruspoli_jaq1_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Rien ne s'efface
Un documentaire sur la réalisatrice japonaise Naomi Kawase.

Rien ne s'efface

Trois cadeaux. Trois moments de confidence autour du cinéma. Au fil de ces trois rendez-vous, la réalisatrice japonaise Naomi Kawase (Grand Prix du Festival de Cannes en 2007) révèle le lien sensible et vital qui la lie au cinéma. 

Chris Marker, never explain, never complain
Chris Marker a, soixante ans durant, exploré la plupart des moyens d’expression.

Chris Marker, never explain, never complain

Écrivain, cinéaste, essayiste, grand voyageur, photographe, un peu pianiste, un peu peintre, ami des bêtes, intellectuel engagé et chantre de l’imaginaire, Chris Marker a, soixante ans durant, exploré la plupart des moyens d’expression.

Oncle Rithy
Le cinéaste cambodgien Rithy Panh revient sur vingt années de son cinéma.

Oncle Rithy

À Sihanoukville, au cours du tournage de son film Un barrage contre le Pacifique, le cinéaste cambodgien Rithy Panh revient sur vingt années de son cinéma.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales