Nouvelle Société n° 5 (9 mn)

Les conditions de travail dans l’horlogerie Kelton-Timex : les ouvrières travaillant comme des marionnettes, les évanouissements, les accidents et en guise de prime de la “Nouvelle Société”, Sylvie Vartan venant chanter à l’atelier...

En 1969, à la suite de la réalisation du film A Bientôt J’espère, un groupe d’ouvriers-cinéastes s’est constitué à Besançon qui prit le nom de Groupe Medvedkine ,en référence au cinéaste soviétique animateur du ciné-train. Pour leur premier film Classe de Lutte, ils furent assistés par des techniciens professionnels du groupe SLON. Mais par la suite, les différents films qu’ils produisirent furent pris en main par eux, tant au point de vue technique qu’au point de vue réalisation. Parmi ces films, la série Nouvelle Société, dont le titre fait référence à une dénomination pédagogique de Jacques Chaban-Delmas, alors Premier Ministre.

Location 48h (VOD): 1,30 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Gros dégâts dans la forêt Guinéenne
La surexploitation du bois en Nouvelle-Guinée.

Gros dégâts dans la forêt Guinéenne

Ce film est une véritable fable basée sur l’exploitation et le mensonge en Malaisie, sur les promesses faites aux habitants traités comme inférieurs dans leur propre pays par des compagnies d'exploitation du bois et des politiciens corrompus.

Des bobines et des hommes
Quand la survie d’une entreprise ne tient qu’à un fil…

Des bobines et des hommes

En juin 2014, le patron de l’usine textile Bel Maille annonce à ses ouvriers le redressement judiciaire de l’entreprise. La chronique de ces quelques mois nous fait rencontrer des hommes et des femmes extraordinaires qui, jusqu’au bout, vont affronter la réalité sans se résigner.

L'exploitation des immigrés dans la Puglia
Dans la région italienne de la Puglia, des travailleurs immigrés n'ont d'autres choix que de travailler dans la souffrance et l'anonymat.

L'exploitation des immigrés dans la Puglia

Dans la région italienne de la Puglia, des travailleurs immigrés n’ont d’autres choix que de travailler dans la souffrance et l'anonymat. Deux Jeunes venus du Burkina Faso ont décidé d’utiliser leurs téléphones portables comme armes contre l'exploitation.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales