Treblinka, je suis le dernier Juif (52 mn)

Chil Rajchman est l’un des 57 survivants du centre de mise à mort de Treblinka. Il a 28 ans quand il y est déporté en octobre 1942. Séparé de sa sœur à la descente du train, il échappe aux chambres à gaz en devenant tour à tour trieur de vêtements, coiffeur, porteur de cadavres et arracheur de dents. 
Le 2 août 1943, il participe au soulèvement du camp et s'évade. Alors que la guerre n'est pas encore terminée, il écrit dans un carnet le récit de ses dix mois passés à Treblinka où près de 850 000 Juifs furent assassinés. 
Ce texte, rédigé dans l’urgence, est unique. Son intérêt réside précisément dans ce constat : il n’y a pas de « distance mémorielle et historique » entre la réalité vécue par Chil Rajchman et son écriture. 

Le film de Guillaume Ribot a pour ambition de porter la puissance et la rudesse de ce texte à l’écran. Les images contemporaines des centres de mise à mort font écho à la crudité et l’acuité de ce témoignage unique qui conserve la trace de « l’enfer de Treblinka ».

Location 72h (VOD): 4,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Treblinkajac_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

La Passeuse des Aubrais
Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs.

La Passeuse des Aubrais

Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs. Plus de 60 ans plus tard, celui qui n’était alors qu’un petit garçon déclare que cette femme était en réalité à la solde de la Gestapo.

Après la guerre, l’Alsace-Moselle c’est la France !
La foule est en liesse lorsque Strasbourg est libérée en novembre 1944. Mais les lendemains vont ils chanter pour autant ?

Après la guerre, l’Alsace-Moselle c’est la France !

La foule est en liesse lorsque Strasbourg est libérée en novembre 1944. Mais les lendemains vont ils chanter pour autant ? Car comment effacer cinq années d’annexion ? Comment reconstruire l’Alsace et la Moselle et taire la douleur de cette région meurtrie ?

Cette lumière n'est pas celle du soleil
Cette Lumière n’est pas celle du soleil est un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants.

Cette lumière n'est pas celle du soleil

Un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants. Ses protagonistes avaient entre 15 et 20 ans lorsqu’ils se sont engagés dans le maquis. Vainqueurs modestes, à les entendre, il était moins question de courage que de nécessité : celle de s’engager pour défendre la liberté.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales