Treblinka, je suis le dernier Juif (52 mn)

Chil Rajchman est l’un des 57 survivants du centre de mise à mort de Treblinka. Il a 28 ans quand il y est déporté en octobre 1942. Séparé de sa sœur à la descente du train, il échappe aux chambres à gaz en devenant tour à tour trieur de vêtements, coiffeur, porteur de cadavres et arracheur de dents. 
Le 2 août 1943, il participe au soulèvement du camp et s'évade. Alors que la guerre n'est pas encore terminée, il écrit dans un carnet le récit de ses dix mois passés à Treblinka où près de 850 000 Juifs furent assassinés. 
Ce texte, rédigé dans l’urgence, est unique. Son intérêt réside précisément dans ce constat : il n’y a pas de « distance mémorielle et historique » entre la réalité vécue par Chil Rajchman et son écriture. 

Le film de Guillaume Ribot a pour ambition de porter la puissance et la rudesse de ce texte à l’écran. Les images contemporaines des centres de mise à mort font écho à la crudité et l’acuité de ce témoignage unique qui conserve la trace de « l’enfer de Treblinka ».

Location 48h (VOD): 4,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Treblinkajac_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les Quatre Sœurs
Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah.

Les Quatre Sœurs

Claude Lanzmann revient sur quatre personnages, quatre femmes, qu’il a interviewé lors du tournage de Shoah. En mettant aujourd’hui en perspective ces témoignages, il nous permet ici de percevoir encore différemment les processus mis en place par les nazis pour mener à bien la destruction des Juifs d’Europe.

Sammies
la captation du ciné-concert « Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest » et la ciné-conférence « Les Américains à Brest en 1917 ».

Sammies

Le ciné-concert Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest et la ciné-conférence Les Américains à Brest en 1917 témoignent, grâce aux émouvantes images tournées par les opérateurs de l’armée américaine, de l’arrivée de près de 800 000 soldats dans le port de Brest entre 1917 et 1919.

Je n'oublierai jamais
Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase.

Je n'oublierai jamais

Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase victimes du régime soviétique durant la seconde guerre mondiale.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales