Ferry-Clemenceau, le calme et la tempête (52 mn)

Entre 1870 et 1893, Jules Ferry et Georges Clemenceau, pourtant tous deux patriotes, républicains, journalistes, athées et de gauche, se sont combattus sans relâche. Ferry, pragmatique, est convaincu que la France est fragile et qu’il faut prendre son temps pour la transformer. Clemenceau, radical, est lui persuadé qu’il y a urgence à réformer, sous peine de voir les conservatismes bloquer la construction de la République. C’est donc au nom de deux visions pour la France que ces fondateurs de la République moderne s’affrontent, le paroxysme étant atteint lors du lancement de la colo­nisation en 1885 : pour Ferry, « les races supérieures ont le devoir de civiliser les races inférieures » ; pour Clemenceau, il ne faut pas « ; revêtir la violence du nom hypocrite de civilisation ! ».
Collaboration avec des street artists, mise en scène des archives dans les rues de Paris, animation de gravures et incarna­tion par des comédiens : ce film retrace de façon originale ce combat plus que jamais d’actualité.
Historiens(iennes): Sylvie Brodziak Jean Garrigues Jean-Noël Jeanneney Mona Ozouf Carole Reynaud-Brodziak Michel Winock
Comédiens: Jean Eckian (J. Ferry) et Nicolas de Lavergne (G.Clemenceau)

DVD Zone 2

...

Voir plus

Le DVD : 14,95 € Ferryclemenceaulecalmeetlatempete_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

L'intérêt général et moi
Un film sur la démocratie des grands projets, aujourd’hui, en France.

L'intérêt général et moi

Une autoroute construite mais vide, un projet ferroviaire pharaonique, un projet d’aéroport vieux de plus de 40 ans. Sous ces infrastructures, des vies, des territoires, des espaces naturels sacrifiés ou devant l’être, au nom de l’intérêt général. Mais qui détermine l’intérêt général ?

Réponses à un attentat
Un paysan du Larzac est exposé à un attentat commis contre sa maison et sa personne.

Réponses à un attentat

Alors que la lutte des paysans du Larzac s’intensifie, le pouvoir est prêt à liquider une résistance qui n’a que trop durée. Un paysan est exposé à un attentat commis contre sa maison et sa personne. Qui en est l’auteur ?

Gardarem lo Larzac
Pendant dix ans, le refus obstiné des paysans du plateau du Larzac devant l’extension du camp militaire.

Gardarem lo Larzac

Pendant dix ans, le refus obstiné des paysans du plateau du Larzac devant l’extension du camp militaire. « Des moutons, pas des canons ».

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales