Dikhav (64 mn)

Les Bords du fleuve

Depuis plus de vingt ans, Mathieu Pernot photographie la famille Gorgan, Roms installés en périphérie d’Arles. Un jour, un double événement surgit et la nécessité de faire un film pour raconter cette histoire s'impose. Dikhav est ce film.
« C'est l'histoire de Jonathan - un gitan que j'ai connu enfant, devenu adulte - et des siens : Rocky, son frère aîné décédé, Ninaï sa mère, Johny son père et ses six autres frères et sœurs. Jonathan a été condamné à deux ans de prison ferme au nouveau centre pénitentiaire du Pontet. C'est là que je vais le retrouver pour l'entendre parler de sa vie et de la disparition de son frère. Ce documentaire dresse le portrait d'un homme de 25 ans de chaque côté des murs de la prison. Il parcourt le chaos d'un terrain vague occupé par des familles Roms sédentarisées et l'ordre établi d'une prison française moderne. Il révèle l'intimité de la relation entre le monde des vivants et des morts au sein de cette communauté. Ce film est le portrait d'une famille. Des vies, deux lieux, une histoire. »
Avec la famille Gorgan (Jonathan, Ninaï, Doston, Perla, Priscillia, Vanessa, Ana, Océane, Johny, Giovanni, Mickael, Ismael, Kaloun), Claire et Séverine Vidal, Caro, Cathy, Hervé, Jany, Selena, Naomie
Les Boni :
Une longue histoire, entretien avec Mathieu Pernot
Ninaï, Rocky et Jonathan Gorgan, diaporama de photographies de Mathieu Pernot

Version originale française et sous-titres anglais

...

Voir plus

Le DVD : 18,00 € Dikhav_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Parole de King !
Si les Drag Queen occupent le devant de la scène des cabarets, peu de gens connaissent les Drag King.

Parole de King !

Si les Drag Queen occupent le devant de la scène des cabarets, peu de gens connaissent les Drag Kings qui se servent des codes de la masculinité pour jouer avec ceux de la féminité. 

Rien ne s'efface
Un documentaire sur la réalisatrice japonaise Naomi Kawase.

Rien ne s'efface

Trois cadeaux. Trois moments de confidence autour du cinéma. Au fil de ces trois rendez-vous, la réalisatrice japonaise Naomi Kawase (Grand Prix du Festival de Cannes en 2007) révèle le lien sensible et vital qui la lie au cinéma. 

Chris Marker, never explain, never complain
Chris Marker a, soixante ans durant, exploré la plupart des moyens d’expression.

Chris Marker, never explain, never complain

Écrivain, cinéaste, essayiste, grand voyageur, photographe, un peu pianiste, un peu peintre, ami des bêtes, intellectuel engagé et chantre de l’imaginaire, Chris Marker a, soixante ans durant, exploré la plupart des moyens d’expression.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales