Daniel Cattelain

Films de Daniel Cattelain

Les seigneurs de la mer : l’or bleu des Kerguelen
Le piratage de la <b>légine</b>, pois­son que les Japon­ais s’arrachent à prix d’or représente un marché annuel de 200 mil­lions de dollars.

Les seigneurs de la mer : l’or bleu des Kerguelen

Quar­an­tièmes rugis­sants, cinquan­tièmes hurlants : les ter­mes impor­tent peu. Ce qui compte, c’est ce qu’ils décrivent : des vagues mon­strueuses, des tem­pêtes inces­santes, des ice­bergs à la dérive, des vents glacés. Un désert où des hommes, pour­tant, vivent et tra­vail­lent. Un enfer aussi, où ils s’affrontent. L’enjeu de cette lutte c’est la légine, un pois­son “décou­vert” en 1991 par les Chiliens et qu’aujourd’hui les Japon­ais s’arrachent à prix d’or.

Les seigneurs de la mer : chasseurs de thons
150 tonnes de thons. Ce bon coup de senne, qui sat­is­fait le patron du “<i>Santa Maria</i>” en pêche dans l’Atlantique trop­i­cal, n’est pas dû au hasard.

Les seigneurs de la mer : chasseurs de thons

Cent cinquante tonnes de thons. Ce bon coup de senne, qui sat­is­fait le patron du “Santa Maria” en pêche dans l’Atlantique trop­i­cal, n’est pas dû au hasard. Si l’instinct du marin pêcheur joue encore un grand rôle, c’est aussi à l’électronique que les thoniers sen­neurs doivent aujourd’hui leurs incroy­ables performances.
Face à eux, résis­tent les irré­ductibles Séné­galais. Sur leurs bateaux, pas de repérages satel­lites, pas de senne de 40 hectares.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales