Hd

Journal d'un médecin dans les tranchées (52 mn)

Des pièces de métal rouillées perdues en plein champ, un pan de mur criblé de balles dressé sur une colline, la silhouette d’une femme élégante gravée dans la roche : des traces. Traces muettes de la Première Guerre mondiale. Ces traces prennent sens au regard d’unjournal, d’une voix, celle de Lucien Laby, médecin, soldat dans les tranchées.
Partir à la recherche de ce qui a eu lieu, avec comme seul guide son journal. Son texte retrouvé est la voix du film, ses dessins, les images d’archive. Partir de ses dessins et imaginer, leur redonner vie.
S’animent alors, un geste, un visage, un regard. Ces fragments de vies imaginaires sont confrontés à l’immobilité des traces.

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Photo_journal_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

A l’orée des enfers
Fin octobre 1914, dans le Nord et l’Est de la France, l’armée allemande investit un territoire qu’elle ne quittera qu’en 1918.

A l’orée des enfers

Fin octobre 1914, dans le Nord et l’Est de la France, l’armée allemande investit un territoire qu’elle ne quittera qu’en 1918. Ici, les civils «occupés» tout comme les militaires allemands ne sont ni en Allemagne, ni en France : ils habitent ensemble, le pays de la guerre… 

Du coffre-fort à la dette
À l’aube de la Grande Guerre, la France est une grande puissance économique et une place forte financière.

Du coffre-fort à la dette

À l’aube de la Grande Guerre, la France est une grande puissance économique et une place forte financière. Elle fait figure de banquier du monde d’autant que les Français sont de très bons épargnants. Mais la guerre va engloutir les économies d’un siècle et marquer la fin d’une société...

Adieu la vie, adieu l'amour
Entre 1914 et 1918, 2 500 condamnations à mort sont prononcées et 620 poilus sont exécutés par l’armée française.

Adieu la vie, adieu l'amour

Entre 1914 et 1918, 2 500 condamnations à mort sont prononcées et 620 poilus sont exécutés par l’armée française. En 1914, l’armée a tous les pouvoirs. Des conseils de guerre spéciaux jugent sans possibilité d’appel ou de recours en grâce. Les poilus, condamnés pour "abandon de poste en présence de l’ennemi" sont exécutés immédiatement.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales