Vincennes : roman noir pour une université rouge (90 mn)

Chronique de la com­mu­nauté Vin­cen­noise de 1968 à 1980. L’université de Vin­cennes ; un gou­verne­ment l’a créé à l’été 1968, un autre l’a fait raser à l’été 1980. Le film débute par mai 1968, il se ter­mine par la destruc­tion des bâti­ments. Des images d’archives restituent l’ambiance de l’époque, le quo­ti­dien du cam­pus, des extraits de cours des philosophes, François Châtelet, Gilles Deleuze et J.F Lyotard, des inter­ven­tions de Dario Fo et Michel Fou­cault. Des témoignages des acteurs de l’époque (Hélène Cixous, Bernard Cassen, Alain Badiou, Daniel Defert, Gérard Miller, et bien d’autres…) nous dis­ent que Vin­cennes reste l’emblème, la démon­stra­tion ou l’exemple d’une lib­erté de l’Esprit authen­tique­ment vécu.

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Vincennesunivrouge_jaq_small
Acheter le DVD
Delai de livraison indicatif : 10 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

La Ronce et La Clématite
Redortiers, village des Alpes de Haute-Provence, a été peu à peu abandonné dès 1840.

La Ronce et La Clématite

Redortiers, village des Alpes de Haute-Provence, a été peu à peu abandonné dès 1840. Au XXe siècle il ne reste plus aucun habitant. Jean Giono y a situé l’action de son roman Regain.

Walter, retour en résistance
Walter continue son long combat, fait de petites batailles, contre toutes les formes de démagogies, d’injustices et d’oppressions

Walter, retour en résistance

Walter Bassan a 82 ans. D’écoles en manifestations, de discours engagés en témoignages de la guerre, Walter continue son long combat, fait de petites batailles, contre toutes les formes de démagogies, d’injustices et d’oppressions. 

La Famille, un peu, beaucoup, à la folie. Vol.2
En faisant l’état des lieux de ce que devient la Famille, les réalisatrices brossent le portrait d’une sociéte imaginative.

La Famille, un peu, beaucoup, à la folie. Vol.2

Interrogeant frères et sœurs, parents et enfants sur les liens qui les unissent, les réalisatrices brossent le portrait d’une sociéte imaginative, où l’individu n’hésite plus à s’émanciper des normes établies pour tracer son propre chemin. 2ème volet : La Famille, à quoi ça sert ?

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales