Qu’est que tu fais là ? (9 mn)

Sur un tableau de Jean Charles Blais

Un peintre de la « nouvelle figuration » face à l’élaboration de son tableau, de A à Z.
Jean Charles Blais s'est fait connaître au début des années 1980 avec des tableaux peints sur des matériaux de récupération et particulièrement des affiches arrachées. Sa première exposition personnelle au CAPC de Bordeaux en 1982 sera suivie de nombreuses présentations dans les galeries ; Yvon Lambert à Paris, Leo Castelli à New York, Buchmann à Bâle, Catherine Issert à Saint-Paul et Kenji Taki à Tokyo. En 1987, une exposition personnelle lui est consacrée au centre Pompidou à Paris.
En 1990, il signe l’aménagement de la station de métro Assemblée nationale à Paris constituée d’une gigantesque frise de posters imprimés et renouvelés périodiquement (aménagement reconduit dans une nouvelle version depuis 2004). Il est invité l’année suivante à présenter une exposition personnelle a la Staatsgalerie Morderner Kunst de Munich puis en 1994 au musée de La Haye. La même année il présente un ensemble de formes suspendues découpées dans du tissus à la Chapelle de la Salpêtrière dans le cadre du festival d’automne à Paris.

Location 72h (VOD): 1,30 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Raymond Hains
Rencontre avec Raymond Hains qui se déroule à la Fondation Serralven au Portugal, où l’artiste doit réaliser un accrochage.

Raymond Hains

Écrit à la première personne, le film de Cécile Déroudille s’appuie sur sa rencontre avec Raymond Hains et se déroule à la Fondation Serralven au Portugal, où l’artiste doit réaliser un accrochage.

Jérôme Bosch, le diable aux ailes d’'ange
Jérôme Bosch est certainement le peintre le plus fascinant de la Renaissance flamande.

Jérôme Bosch, le diable aux ailes d’'ange

Jérôme Bosch est certainement le peintre le plus fascinant de la Renaissance flamande. Mais on sait peu de choses sur ce précurseur surréaliste dont les tableaux foisonnent de créatures démoniaques ou angéliques qui interagissent avec des plantes et des animaux fantastiques ou réalistes.

La revanche de Vermeer
En marge de l'exposition que lui consacre le Louvre, enquête sur l'une des figures les plus mystérieuses et les plus célébrées de l'histoire de la peinture.

La revanche de Vermeer

On ne connaît de Johannes Vermeer (1632-1675) que trente-sept toiles, qui suscitent à travers le monde une ferveur sans égale. Mais des pans entiers de sa vie demeurent dans l’ombre. Si on le surnomme « le sphinx de Delft », c'est aussi parce qu'après sa mort soudaine, à 43 ans, son nom fut oublié pendant trois siècles avant de revenir en pleine lumière.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales