Femmes de pourpre (52 mn)

Bushmen et Himba dans le désert de Namibie, Randille et Turkana au nord du Kenya, tous sont fragilisés par la modification de leur environnement et par le modernisme qui les envahit.
Femmes de Pourpre donne la parole aux femmes de ces ethnies. Hineanda, Konjoura, Uasuta parlent de leurs bonheurs, de leurs frustrations et de leurs relations aux hommes : Hineanda, femme âgée, est la veuve du chef du village. Elle raconte ses relations avec son mari dont elle fut la seule épouse. Kondjoura, la première des trois épouses de Tjambiru, parle de son enfance, jusqu'au mariage. Elle évoque les problèmes liés à la polygamie. Uasata est une jeune mariée délaissée par son mari. Mais celui-ci doit reconnaître son enfant.
Drôles, quelques fois désarmantes, elles veulent conserver leur identité et leur culture. A travers leurs témoignages, elles dévoilent leur mode de vie traditionnel, le sens des rituels traditionnels et les gestes immémoriaux de la tribu et font preuve d'une grande dignité.

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 12,00 € Femmes-de-pourpre-recto-135ko_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Under the Palaver Tree
How can the history of Guimbereru, a small Beninese village, be passed on before it disappears ?

Under the Palaver Tree

In a small Beninese village named Guimbereru, tradition seems unchangeable. However, life has deeply changed since the Whites arrived. A gap has insidiously opened up between nearly hundred-year-old men and young people caught up in the wheel of globalization.

Sous l’Arbre à Palabres
Comment transmettre l’histoire de Guimbererou, petit village béninois, avant qu’elle ne disparaisse ?

Sous l’Arbre à Palabres

A Guimbererou, petit village béninois, la tradition semble immuable. Pourtant, depuis l’arrivée des Blancs, la vie a profondément changé. Entre les vieillards quasi-centenaires et les jeunes pris dans le tourbillon de la mondialisation, un fossé s’est insidieusement creusé. 

Farafin ko : une cour entre deux mondes
Immersion dans une Afrique quotidienne et une société désorientée.

Farafin ko : une cour entre deux mondes

Farafin ko du dioula farafin = peau noire (africain), ko = les choses, les manières de faire. Un an à regarder et à écouter une cour familiale au Burkina-Faso c'est scruter la société Africaine à la loupe. 

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales