Le Bois dont les rêves sont faits (2h26mn)

Il y a des jours où on nʼen peut plus de la ville, où nos yeux ne supportent plus de ne voir que des immeubles et nos oreilles de nʼentendre que des moteurs... Alors on se souvient de la Nature, et on pense au Bois. On passe du trottoir au sentier et nous y voilà ! La rumeur de la ville sʼéloigne, on est dans une prairie très loin. Cʼest la campagne, la forêt, lʼenfance qui revient. On y croit, on y est. Cʼest une illusion vraie, un monde sauvage à portée de main. Le paradis retrouvé. Qui sait ?
Au fil des saisons, Claire Simon (Les Bureaux de Dieu, Gare du Nord) nous plonge dans lʼun des plus grands espaces verts de la région parisienne. à travers un kaléidoscope de rencontres variées, émouvantes et passionnées, elle dessine le portrait dʼun lieu de tous les possibles, un paradis à portée de main où les rêves enfouis sʼexpriment, loin du désordre de la ville.

« Un film étonnant, où l’étrangeté et la familiarité cohabitent si harmonieusement. » Le Journal du Dimanche
« Le Bois a le pouvoir de transformer le plus ordinaire des citadins en poète, en aventurier ou en monstre. » Le Monde 
Supplément :
Nouvelles Rencontres au Bois : 45 minutes de scènes additionnelles 

Zone 2

...

Voir plus

Le DVD : 19,95 € Leboisdontlesrevessontfaits_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Pourquoi nous détestent-ils ?
Ils sont acteurs, réalisateurs, humoristes, et se posent tous les trois la même question : Pourquoi nous détestent-ils ?

Pourquoi nous détestent-ils ?

Pourquoi nous détestent-ils ? est un documentaire réalisé et incarné par Amelle Chahbi, Alexandre Amiel et Lucien Jean-Baptiste. Chacun d’eux se concentre sur les relations qu’entretient la France avec l'une des composantes de sa population : les Musulmans, les Juifs et les Noirs.

L'amour existe
L’un des premiers courts métrages de Maurice Pialat.

L'amour existe

La banlieue parisienne filmée à la fin des années cinquante. Un regard poétique et politique de 19 minutes sur la périphérie, colère et nostalgie mêlées.

Il était une fois en France
Début des années 80, les banlieues lyonnaises s'enflamment.

Il était une fois en France

Début des années 80, les banlieues lyonnaises s'enflamment. Cristallisée par les événements des Minguettes (rodéos, affrontements entre jeunes et policiers...), la jeunesse issue de l'immigration fait une entrée fracassante sur le devant de la scène et devient un objet d'attention nationale.