Chroniques d'une cour de récré (85 mn)

Pierreffite-sur-Seine, 1980. Brahim, 10 ans, habite avec sa famille dans l'usine de construction de grues dont son père, d'origine marocaine, est le gardien. les films à la télé, la cour de l'usine, celle de l'école, les potes, constituent son univers. Un royaume apparemment aussi immuable que la vieille grue qui nourrit son imaginaire jusque dans ses rêves, la nuit. C'est une période pleine de nouveautés pour le jeune Brahim. Il se lie d'amitié avec Salvador, qui lui raconte son Chili, Pinochet, son père disparu. Il découvre aussi la photographie, sa nouvelle passion, grâce à un vieil Instamatic Kodak. Mais à l'usine, on annonce un délocalisation du site dans le sud de la France. L'usine ferme, la famille doit emménager ailleurs...
Avec : Yanis Bahloul, Rocco Campochiaro, Vincent Rottiers, Mostefa Djadjam, Dalila Ibnou Ennadre, Billel Bouakel, Lilya Ibnou Ennadre, Philippe Rebbot, Anne Azoulay - avec la participation de Reda Kateb
" Une reconstitution éclatante des années 1980 " TéléCinéObs
" Une parenthèse enchantée " Le Monde
" Balade autobiographique, ce film retrace avec tact et tendresse les souvenirs de jeunesse du réalisateur. " Télérama
En suppléments - Interview du réalisateur - bande-annonce - DVD 2 : 4 courts métrages de Brahim Fritah
La Femme seule (2004, 23 min)
Le Train (2005, 17 min)
Le Tableau (2008, 45 min)
Une si belle inquiétude (2011, 12 min)

...

Voir plus

Le DVD : 6,90 € Chroniquesdunecourrecre_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Survivre à sa vie
Eugene vit une double vie, partagée entre le monde réel et les moments rêvés.

Survivre à sa vie

Eugene vit une double vie, partagée entre le monde réel et les moments rêvés. Un jour, il se rend chez un psychanalyste qui entreprend l’interpretation de ses rêves et lève le voile sur son enfance d’orphelin...

Otesánek
Karel Horák et Božena Horáková ne peuvent pas avoir d'enfants pour des raisons médicales.

Otesánek

Karel Horák et Božena Horáková ne peuvent pas avoir d'enfants pour des raisons médicales. Dans la maison qu'il vient d'acheter, Karel trouve une souche ressemblant à un bébé. Il la montre à Božena qui commence à traiter le morceau de bois comme un enfant et lui donne le nom d'Otík.

Trois vies et une seule mort
Mastroianni vit trois vies et assume trois destins qui ne cesseront de s'entrecouper tout au long du film.

Trois vies et une seule mort

Tantôt riche personnage qui aide un jeune couple, professeur en Sorbonne qui devient clochard ou maître d'hôtel, Marcello Mastroianni campe un personnage affecté par le syndrome de la multiplication de la personnalité.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales