Les Mange-Mil (52 mn)

A la fin du 19ème siècle, de nombreux paysans ariégeois quittent leurs villages et émigrent au Sénégal pour y vivre du commerce de l’arachide. On les surnomme les « Mange-Mil ». Aujourd’hui, les derniers d’entre-eux nous racontent leur singulier destin.
Cela aurait pu être une histoire banale… Une histoire de misère où la pauvreté, la famine et les maladies vous poussent à aller voir ailleurs, en quête d’une vie meilleure. Une de celles qui emplissent nos journaux télévisés et qui, malgré le drame, n’attirent guère l’attention.
Mais dans cette histoire là, les pauvres sont français et l’eldorado africain. Drôle de paradoxe… C’était à la fin du 19ème siècle. Les paysans ariégeois étaient « sans le sou ». Le Sénégal et son arachide promettaient alors des lendemains qui chantent. Ainsi, la plupart des villages ariègeois de la Haute-Vallée de l’Hers se vidèrent. Direction cette terre lointaine où tout semblait possible. Aujourd’hui, les derniers « Mange-mil », comme on les avait surnommés, nous racontent leur destin singulier.
Des montagnes ariégeoises aux vastes plaines sénégalaises, partons sur les traces de cette fabuleuse aventure… qui n’est pas tout a fait terminée.

...

Voir plus

Location 72h (VOD): 4,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 15,00 € Mangemiljac_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Under the Palaver Tree
How can the history of Guimbereru, a small Beninese village, be passed on before it disappears ?

Under the Palaver Tree

In a small Beninese village named Guimbereru, tradition seems unchangeable. However, life has deeply changed since the Whites arrived. A gap has insidiously opened up between nearly hundred-year-old men and young people caught up in the wheel of globalization.

Sous l’Arbre à Palabres
Comment transmettre l’histoire de Guimbererou, petit village béninois, avant qu’elle ne disparaisse ?

Sous l’Arbre à Palabres

A Guimbererou, petit village béninois, la tradition semble immuable. Pourtant, depuis l’arrivée des Blancs, la vie a profondément changé. Entre les vieillards quasi-centenaires et les jeunes pris dans le tourbillon de la mondialisation, un fossé s’est insidieusement creusé. 

Farafin ko : une cour entre deux mondes
Immersion dans une Afrique quotidienne et une société désorientée.

Farafin ko : une cour entre deux mondes

Farafin ko du dioula farafin = peau noire (africain), ko = les choses, les manières de faire. Un an à regarder et à écouter une cour familiale au Burkina-Faso c'est scruter la société Africaine à la loupe. 

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales