Un documentaire de

J'avais oublié, la maison de Moissac (52 mn)

Shatta et Bouli Simon ont dirigé la maison de Moissac et sauvé la vie de centaines d'enfants juifs entre 1939 et 1945.
Situé d'abord en zone libre, la "maison de Moissac" recueille, éduque et se charge de perpétuer une identité "juive" en grand danger à cette époque. Mais, à partir de 1943, la zone libre n'existe plus ; c'est la période du "planking". Grâce au courage et à l'intelligence de ce couple et au réseau des Justes de Moissac, les enfants sont cachés. L'opération est une réussite : durant toute la guerre, aucun des 3000 orphelins ne périra ou ne tombera aux mains des occupants...

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Jaq_j_avais_oublie_site_small Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Oradour

Oradour

Oradour n'est pas une reconstitution historique du massacre d'Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944, mais retrace à travers le récit des rescapés et familles des victimes et à travers la mémoire des pierres, la vie et la mort de ce village du Limousin ainsi que la volonté du village neuf de vivre et de se souvenir.

Les enfants de la honte

Les enfants de la honte

Les récits qui traversent ce film nous montrent que pendant ce conflit meurtrier, des hommes et des femmes ont pu se rapprocher au niveau le plus intime et s’aimer, défier les interdits, les dangers, la souffrance et laisser parfois derrière eux des séquelles irréparables.

Marseille, janvier 1943 - Opération Sultan

Marseille, janvier 1943 - Opération Sultan

Les rafles, l’évacuation et la destruction des quartiers du Vieux-Port en janvier 1943 ont affecté des milliers de marseillais. Le film met en exergue la nature de la collaboration d’Etat et sa responsabilité dans les faits ici décrits.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales