J'avais oublié, la maison de Moissac (52 mn)

Shatta et Bouli Simon ont dirigé la maison de Moissac et sauvé la vie de centaines d'enfants juifs entre 1939 et 1945.
Situé d'abord en zone libre, la "maison de Moissac" recueille, éduque et se charge de perpétuer une identité "juive" en grand danger à cette époque. Mais, à partir de 1943, la zone libre n'existe plus ; c'est la période du "planking". Grâce au courage et à l'intelligence de ce couple et au réseau des Justes de Moissac, les enfants sont cachés. L'opération est une réussite : durant toute la guerre, aucun des 3000 orphelins ne périra ou ne tombera aux mains des occupants...

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Jaq_j_avais_oublie_site_small Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Sommes-nous défendus ?

Sommes-nous défendus ?

Une fresque exceptionnelle de 1939 qui témoigne à la fois de la réelle puissance militaire de la France à la veille de la Deuxième Guerre mondiale mais aussi de l’étrange défaitisme ambiant.

La Dernière femme du premier train

La Dernière femme du premier train

Durant une quinzaine d’années, Daniel Friedmann a filmé Hilda Hrabovecka, dernière survivante du premier convoi de femmes juives tchécoslovaques arrivé à Auschwitz le jour de l’ouverture du camp des femmes, le 26 mars 1942.

Parachutistes de la Seconde Guerre Mondiale

Parachutistes de la Seconde Guerre Mondiale

En apportant dès 1940 une dimension verticale aux combats, le général allemand Kurt Student prit ses adversaires par surprise. La rapidité d’intervention et la mobilité de ses Fallschirmjäger a véritablement révolutionné les tactiques militaires.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales