Jean-Pierre Beaurenaut

Jean-Pierre Beaurenaut

La Damnation de l'or noir
2003 - 52 minutes
Sur les chemins de Compostelle
1999 - 52 minutes
Sur le chemin de Compostelle
1999 - 58 minutes
Poulidor, cœur d'or
1996 - 52 minutes
Balades en accordéons
1995 - 22 minutes
Second Souffle
1995 - 52 minutes
Portrait de famille
1994 - 52 minutes
Paris musette
1993 - 52 minutes
À propos de "Tristes Tropiques"
1991 - 46 minutes

Films de Jean-Pierre Beaurenaut

Montmartre du plaisir et du crime
Reflet styl­isé d’un quartier grouil­lant où tri­om­phait plus qu’ailleurs à Paris, le mélange des gen­res...

Montmartre du plaisir et du crime

Par quelle magie un quartier d’aussi mau­vaise répu­ta­tion que le Mont­martre Sec­ond Empire, laissé-pour-compte mal foutu et mal famé du Paris hauss­man­nien, est-il devenu en quelques décen­nies et pour plus d’un demi-siècle, à la fois lieu de fas­ci­na­tion et de répul­sion,
enfer et par­adis...

Le bonheur est là-bas, en face
Dans le Brésil d’aujourd’hui, l’appel de la ville est irrésistible.

Le bonheur est là-bas, en face

La Baix­ada, l’un des états du Brésil situé entre le Nordeste et l’Amazonie. Notre pro­fonde immer­sion dans ce bout du monde brésilien de la Baix­ada nous a per­mis d’obtenir la con­fi­ance de la com­mu­nauté d’Arequipa.

La damnation de l’or noir
En par­courant un siè­cle de l’histoire du pét­role...

La damnation de l’or noir

En par­courant un siè­cle de l’histoire du pét­role, le récit priv­ilégie les rela­tions de pou­voir qui se sont tis­sées au cours du XXème siè­cle entre les pays con­som­ma­teurs du Nord, en par­ti­c­ulier les Etats-Unis, et les pays pro­duc­teurs du Sud, pour la plu­part en posi­tion de dépen­dance vis-à-vis de leurs puis­sants clients.

L’examen ou la porte
Mai 68... La révo­lu­tion entrait dans le tem­ple de la fonc­tion publique.

L’examen ou la porte

On imag­ine mal les événe­ments de Mai-68 boule­verser les locaux et les habi­tudes de l’ENA... L’irruption d’un com­mando d’extrême droite dans l’enceinte sacro-sainte fit toute­fois sor­tir de leurs gonds les sages élèves de la pro­mo­tion Jean Jau­rès...

Azzola : chauffe Marcel !
Mar­cel Azzola peut pré­ten­dre au statut exo­tique de “musi­cien du monde”.

Azzola : chauffe Marcel !

Mar­cel Azzola peut pré­ten­dre au statut exo­tique de “ musi­cien du monde ”. Mais au delà de tout cos­mopolisme musi­cal bien tem­péré, c’est surtout lorsqu’il fait “ chauf­fer ” la valse musette et la chan­son française au swing du jazz-manouche que le grand Mar­cel révèle son style inimitable.

Le Ventre de Paris
Pendant huit siècles, les <b>Halles de Paris</b> ont été le théâtre d’une intense activité.

Le Ventre de Paris

Pendant huit siècles, les Halles de Paris ont été le théâtre d’une intense activité. Depuis la construction des pavillons Baltard sous le Second Empire jusqu’à leur fermeture en février 1969. Notre ambition est de raconter l’histoire de ce ventre légendaire qui fut, pendant des siècles, le plus beau, le plus grand et le plus gourmand marché du monde.

Paris musette
Pen­dant plus d’un demi-siècle, l’<b>accordéon</b> a fait “<i>toupiller</i>” les cou­ples.

Paris musette

Par quel mys­tère cet instru­ment inventé par un Autrichien, que les tra­vailleurs émi­grés du Nord de l’Italie ont intro­duit en France au début du XXème siè­cle, est devenu rapi­de­ment l’instrument roi de la seule musique pop­u­laire née sous le ciel de Paris ? C’est cette his­toire d’amour ten­dre, nos­tal­gique et joyeuse entre la "boîte à fris­son" et Paname que raconte Paris-Musette.

L’épopée de l’or noir (1/6) : l’âge d’or des majors
Retraçant l’histoire des Majors de 1859 aux “Trente Glo­rieuses”, ce film nous mon­tre com­ment ces multi­na­tionales ont influ­encé l’histoire du monde.

L’épopée de l’or noir (1/6) : l’âge d’or des majors

Dès la décou­verte mas­sive de pét­role, de grandes com­pag­nies, bap­tisées “Majors” se sont con­sti­tuées pour l’extraire, le raf­finer, la trans­porter et le com­mer­cialiser. Ces Majors par leur puis­sance, leur savoir faire et leur dimen­sion inter­na­tionale vont mar­quer de leur empreinte hégé­monique l’histoire mod­erne de l’or noir.

L’épopée de l’or noir (2/6) : le nationalisme pétrolier
Les pays s’organisent et les nation­al­i­sa­tions de com­pag­nies don­nent les pre­miers coups à l’hégémonie des majors.

L’épopée de l’or noir (2/6) : le nationalisme pétrolier

Dans les années d’après guerre, les rela­tions entre les pays indus­triels : de plus en plus dépen­dants des pro­duits pétroliers, et les pays du sud : par­cou­rus par des courants nation­al­istes, sont mar­quées par des tur­bu­lences économiques et poli­tiques qui vont s’accentuer durant les décen­nies suivantes.

L’épopée de l’or noir (3/6) : l’arme du pétrole
Au début des années 70, les pays mem­bres de l’<b>OPEP</b> pren­nent con­science que leur pét­role peut être une arme red­outable face aux Occi­den­taux.

L’épopée de l’or noir (3/6) : l’arme du pétrole

Au début des années 70, les pays mem­bres de l’OPEP pren­nent con­science que leur pét­role peut être une arme red­outable face aux Occi­den­taux. Avec presque 50 % de la pro­duc­tion mon­di­ale, ils pos­sè­dent un for­mi­da­ble moyen de pres­sion sur les majors au pou­voir alors hégémonique. Ce vent de con­tes­ta­tion touche non seule­ment les pays de l’OPEP à ten­dance révo­lu­tion­naire, mais aussi des pays con­ser­va­teurs. Ils ont un objec­tif : la hausse jus­ti­fiée du prix du baril.

L’épopée de l’or noir (4/6) : le déclin pétrolier
Témoins priv­ilégiés et spé­cial­istes nous expliquent la poli­tique énergé­tique de l’<b>OPEP</b>, de l’<b>Europe</b> et des <b>Etats-Unis</b>.

L’épopée de l’or noir (4/6) : le déclin pétrolier

Une cen­taine d’années après la créa­tion de l’automobile, on estime que l’humanité a déjà brûlé la moitié des réserves mon­di­ales du pét­role que la nature a mis des mil­lions d’années à produire. Aujourd’hui, l’enjeu de l’or noir se situe entre les luttes d’intérêts entre les pays pro­duc­teurs et les pays con­som­ma­teurs de pétroles, mais aussi entre le déclin des réserves et l’explosion de la consommation.

L’épopée de l’or noir (5/6) : le début de la fin
Dans quelques années, la pro­duc­tion mon­di­ale de pét­role con­ven­tion­nel déclin­era tan­dis que la demande mon­di­ale ne cesse de croître.

L’épopée de l’or noir (5/6) : le début de la fin

Dans quelques années, la pro­duc­tion mon­di­ale de pét­role con­ven­tion­nel déclin­era tan­dis que la demande mon­di­ale ne cesse de croître. Le choc résul­tant de cette famine pétrolière struc­turelle est inévitable, tant sont impor­tantes la dépen­dance de nos économies au pét­role bon marché et l’impossibilité con­comi­tante de nous en sevrer rapidement.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales