Repérages : Macao, l’envers du jeu (52 mn)

Épisode 6/10

Le 20 décem­bre 1999, l’enclave por­tu­gaise de Macao est ren­due à la Chine. Nés des amours entre Asi­a­tiques et Por­tu­gais, les Macanais cherchent à préserver une cul­ture unique, de plus en plus minori­taire face au voisin chinois. Dans Macao métisse, pro­fane et sprituelle à la fois, le fado côtoie le Majong, l’encens par­fume la roulette. Moi, je suis ce cinéaste en repérages, nos­tal­gique du comp­toir por­tu­gais, amoureux de la Chine, qui a rendez-vous avec «l’enfer du jeu et l’empire du sexe», comme l’ont appelée écrivains, nav­i­ga­teurs et aventuriers. La cul­ture ori­en­tale, sa philoso­phie, les traités Zen, le boud­dhisme et les azuleros, pour ce comp­toir, n’ont aucun secret. En arrivant par jonque sur le quai du débar­cadère, je décou­vre un petit mot que m’avait adressé un col­lègue por­tu­gais : “Je suis le résul­tat d’une ori­en­tal­i­sa­tion de la cul­ture latine, mais je ne sais pas où com­mence mon côté ori­en­tal, ni où il finit.” Tout un programme !

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Reperagemacao2_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 5 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Bienvenue à Khalmion
Ils vivent sur la frontière entre l’Ouzbékistan et le Kirghizstan et parlent également un français impeccable.

Bienvenue à Khalmion

Ils vivent sur la frontière entre l’Ouzbékistan et le Kirghizstan qui passe pratiquement dans la rue principale du village et détermine pour beaucoup leur mode de vie et leur vision du monde. La deuxième particularité de ce village est que depuis plus de quarante ans, ils parlent entre eux en français.

Final Cut au Pakistan
Le Pakistan est le berceau d’un cinéma populaire, inconnu en France.

Final Cut au Pakistan

Riche d’une tradition cinématographique qui date des années 1930, le Pakistan est le berceau d’un cinéma populaire, violent, bigarré, inconnu en France. Ce documentaire se propose d’aller à la rencontre des hommes et des femmes qui ont fait et font encore ce cinéma.

Toyong, l'entre-saison
Ce portrait intimiste est un angle inédit pour aborder la Corée du Sud.

Toyong, l'entre-saison

Aurélie est amie avec En-Jung, jeune Coréenne doctorante à Séoul. Après deux ans passés en France, En-Jung s’apprête à tirer un trait sur ses souvenirs heureux de l’Occident. Elle espère un travail honorable. La société coréenne attend d’elle avant tout qu’elle se marie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales